Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

 

Nous allons vous faire aimer l'Auvergne...

 

L'Auvergne en chiffres
___

AuvergneSuperficie 26.169 km² pour une population d'environ 1 333 000 habitants.
Environ 13 451 chambres d’hôtels classés, 2 universités, 2 IUT, 6 écoles d’ingénieurs,
1 école de commerce, 120 laboratoires de recherche, 5 000 chercheurs.
10 villes thermales, 250 édifices romans, 130 musées, 60 festivals, et plus de 1 000 châteaux,
manoirs et demeures historiques, 114 000 hectares de lacs, étangs, barrages,
300 000 hectares de forêts (27 % du territoire),
9 grands ensembles volcaniques, 80 volcans dans la Chaîne des Puys,
200 km de pistes de ski de descente, 900 km de traces de ski de fond, 15 000 km de pistes de randonnée,, 4 500 km de pistes de VTT, 17 golfs.


___
 

Au centre de la France, l’Auvergne est la terre des grands espaces et du volcanisme par excellence. Des rives de l’Allier aux sommets du Cantal, des terres boisées de Haute-Loire aux reliefs du Puy-de-Dôme, l'Auvergne offre des contrastes saisissants.

Zoom au survol des images


Châtelguyon

Chaudes-Aigues

La Bourboule

Royat

Vichy

Volvic

L'Auvergne est le pays des volcans et des eaux thermales (Châtelguyon, Chaudes-Aigues, La Bourboule, Royat, Vichy, Volvic). Envie d’authenticité, la région vous invite à découvrir les alpages, les forêts séculaires, les plaines enchanteresses et les massif volcaniques... Chaque année, plus de trois millions de français et plus de 500 000 touristes étrangers séjournent au moins une fois en Auvergne, attirés par les sites majeurs tels : Vulcania, le sommet du puy de Dôme, Le parc animalier et de loisirs Le Pal, le puy Mary, Le Puy, le Sancy, les stations thermales, les stations de ski les nombreux espaces nordiques...

Partez à la rencontre des identités locales…découvrez les petits villages à l’âme médiévale, les terres façonnées par l’eau et le feu des volcans…les villes d’art, les produits issus du terroir auvergnat...

Située dans le Massif central, l’Auvergne est une région d’une beauté naturelle unique offrant un panorama de collines, de montagnes, de volcans, de vallées, de forêts et de rivières. Les châteaux-forts et les châteaux perchés sur les sommets de l’Auvergne dévoilent leur riche histoire tandis que les villes et villages de la région sont bercés par un rythme de vie calme et agréable. De plus, l’Auvergne est connue pour la qualité et la pureté de ses eaux minérales avec Volvic et Vichy implantés ici.

 

Le massif Central est la plus grande région volcanique d’Europe et les montagnes de l’Auvergne sont plus anciennes que celles des Alpes et des Pyrénées. Les nombreux volcans éteints et en sommeil de l’Auvergne offrent à la région des paysages lunaires énigmatiques et de remarquables phénomènes géologiques. Ce sont les volcans qui fournissent le filtre naturel aux célèbres eaux minérales de l’Auvergne. Quant à l’activité volcanique située bien au-dessous du niveau de la terre, elle termine sa course dans les sources chaudes de Chaudes-Aigues.
Les sources de l’Allier, de la Dordogne et de la Loire se situent dans les montagnes au sud de l’Auvergne. Les vallées de la rivière se frayent un chemin à travers les montagnes et les forêts de la région vers le centre de la France, situé à un niveau très bas et les départements les plus densément peuplés du Puy-de-Dôme et de l’Allier.
L’Auvergne abrite de beaux villages médiévaux, des églises aux fresques romanes magnifiques et les châteaux des seigneurs Bourbons.
La petite ville du Puy-en-Velayest l’un des sites les plus remarquables de France de par son pinacle rocheux orné de la cathédrale romane de la ville. Des églises et des châteaux couronnent de nombreux sommets et collines dans la Haute-Loire. Le département du Puy-de-Dôme est également connu pour ses églises romanes comprenant celles d’Issoire, de Saint-Nectaire, d’Orcival et la cathédrale de Clermont-Ferrand.

Clermont-Ferrand, la préfecture de l’Auvergne donne sur une chaîne de jeunes sommets volcaniques, le Puy-de-Dôme, sur lequel les Celtes vénéraient leur Dieu de la guerre. Les plus anciens vignobles français se trouvent dans le département du Puy-de-Dôme et recouvrent les collines entre Issoire et Riom.

 

Plus au nord, le département de l’Allier recouvre une région qui faisait partie jadis de la province historique bourbonnaise. Le château du XIVème siècle à Bourbon l’Archambault était le siège des premiers seigneurs Bourbons. Quant à la ville de Bourbon l’Archambault, c’était une luxueuse station thermale pendant les XVII et XIXème siècles, de par la présence des sources thermales dont les vertus curatives sont reconnues depuis la période romaine.
La qualité de l’eau auvergnate a longtemps été reconnue parmi la noblesse et la haute société et l’élégante ville de Vichy est connue partout dans le monde pour son eau minérale de source.
En général, l’Auvergne a cette réputation d’avoir un rythme de vie reposant. C’est une région reculée riche en miracles de la Nature. Elle détient aussi un important héritage culturel fort de son architecture, de sa cuisine et de son dialecte auvergnats.

 

Climat

 

Précipitations moyennes en Auvergne. Le climat est caractéristique d’une région montagneuse: des étés courts et chauds qui contrastent avec des hivers longs et froids. Il pleut plus et fait plus froid en Auvergne que dans les autres régions du centre de la France. Au cœur de l’été, la température moyenne pendant la journée atteint les 20 degrés. Le printemps et l’automne connaissent des températures pendant la journée avoisinant les 10 degrés environ et au cœur de l’hiver, la température moyenne est de 3 degrés.

 

Culture

 

L'Auvergnat, un dialecte occitan, est toujours parlé dans certaines parties de l'Auvergne. La musique folklorique auvergnate et la traditionnelle bourrée auvergnate (danse) sont jouées dans la région et le folklore auvergnat est légendaire. La région accueille un nombre de festivals connus comme le festival du court-métrage et le festival de jazz de Clermont-Ferrand, le festival de musique baroque de la Chaise-Dieu, un festival de théâtre de rue à Aurillac. Le festival "les cultures du monde", le festival international "des mondes croisés" et ceux internationaux de contes pour enfants se déroulent à Gannat, Murat et Ambert respectivement. Les fêtes Renaissance du roi de l’oiseau au Puy-en-Velay et la saison lyrique et musicale de Vichy sont deux événements culturels majeurs.

Zoom au survol des images


Châtelguyon
La cascade de la Jordanne
Aurillac

Murat

Murat

Vichy

Clermont-Ferrand

Histoire

 

L’Auvergne est une région dotée d’une ancienne activité géologique et volcanique qui a été habitée depuis le début de l’âge de pierre. La région comprend l’ancienne province de l’Auvergne et des parties des provinces historiques bourbonnaises, lyonnaises et languedociennes. Le nom "Auvergne" viendrait des Arverni, un peuple celte qui s’est battu pour défendre la région pendant l’expansion de l’Empire romain. Ils ont été vaincus en 52 avant J-C et la province a fait alors partie de l’Aquitania sous l’Empire romain. En 475 après J-C, les Romains ont capitulé devant les Visigoths qui ont été, par la suite, vaincus par le roi franc Clovis en 507 après J-C. Au cours du Xème siècle, l’Auvergne appartenait au duc d'Aquitaine. Cependant, quand Aliénor d’Aquitaine a épousé Henri II d’Angleterre en 1152, la province est tombée dans son escarcelle. Des conflits et des désaccords au sein de la monarchie anglaise ont amené Henri à diviser la région, afin que les terres entre l’Allier et le Coux soient transmises au futur roi, William VIII. Cet endroit est devenu connu sous le nom de Dauphiné d’Auvergne, tandis que la terre restante, que Jean II de France acquiert, est devenue connue sous le nom de Terre d’Auvergne. Il a accordé à l’évêque de Clermont la "seigneurie de Clermont" pour sa servilité et la seigneurie est devenue par la suite un comté. Puis l’Auvergne a été divisée.
Le duché et le Dauphiné ont été réunis par Charles de Bourbon en 1503 mais confisqués par la couronne à cause de la collaboration du duc avec Rome et la trahison du roi français François 1er. La confiscation de cette terre en 1523 a uni l’Auvergne avec le royaume de France. Les départements actuels du Puy-de-Dôme, du Cantal, de la Haute-Loire et de l’Allier ont été créés en 1790. Le département de l’Allier comprend des parties de l’ancienne province bourbonnaise. La dynastie des rois Bourbon a régné sur la France du XVIème au XIXème siècle.

 

Le pays des Arvernes

 

La cité des Arvernes superposée aux quatre départements de l'Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme.

L'Auvergne doit son nom au peuple gaulois des Arvernes. C'était l'une des tribus les plus puissantes et les plus riches de la Gaule antique. Cette prédominance s’explique par plusieurs raisons. Le territoire arverne donnait à ses occupants une totale autonomie agricole, il se composait au centre de la grande plaine très fertile de la Limagne, de coteaux fruiticoles sur le pourtour et enfin de grandes prairies de moyenne montagne idéales pour l'élevage. Ces zones d'autosubsistance étaient noyées dans un dense massif forestier qui fournissait l'énergie nécessaire à la mise en place d'industries prospères : la céramique et la métallurgie. Lezoux devint à l'époque gallo-romaine un des plus grands centres de production de poteries (en particulier sigillées) d'Europe. Ces poteries font partie du matériel archéologique courant que l'on retrouve partout dans le nord de l'Europe et servent à la datation des lieux fouillés. L'exploitation de nombreuses mines d'or, d'argent et d'autres métaux (exploitées depuis 400 av. J.-C. au minimum) permit de faire de la métallurgie, de la forge et de l'orfèvrerie (en particulier du travail du cuivre) une grande spécialité arverne. Dans la Guerre des Gaules de César, Vercingétorix est décrit avec "une grande armure faite de nombreuses pièces d'argent assemblées et reflétant le soleil". Les Arvernes frappaient leur propre monnaie et multipliaient les échanges commerciaux avec les tribus voisines (moins de 15 monnaies connues pour 57 peuples gaulois). Ils développèrent au centre du monde gaulois un commerce est-ouest et nord-sud engendrant une grande richesse. La puissance militaire des arvernes était importante, elle s’appuyait sur un territoire difficile à atteindre par les armées adverses car entouré sur quasiment tous ses côtés par des massifs montagneux (seul le nord était ouvert sur les plaines du centre de la Gaule). Enfin, il y avait au sommet du puy de Dôme un sanctuaire d'une importance majeure pour plusieurs nations gauloises qui s'y retrouvaient.

 

Strabon décrit une royauté arverne puissante qui impose au iie siècle av. J.-C. son hégémonie sur les peuples gaulois avec notamment les règnes des rois arvernes Luern et Bituit. Si beaucoup d'historiens, dans la ligne de Camille Jullian, ont décrit la Gaule Celtique comme un "empire arverne", on parle plutôt aujourd'hui d'une "hégémonie" similaire à celle de certaines cités grecques classiques, comme celle qu'exercèrent Athènes ou Sparte, c'est-à-dire non pas une structure politique, mais une ascendance diplomatique, militaire, culturelle et économique. La confédération arverne regroupait les Gabales, les Vellaves, les Cadurques, les Rutènes, et son aire d'influence comprenait une partie du Languedoc et de l'Aquitaine.

 

Zoom au survol
de l'image

 

 


 

Vercingétorix prit le titre de roi en 52 av. J.-C.. Son père, Celtillos, qui avait tenu cette fonction auparavant, fut exécuté par ses compagnons après avoir tenté de rendre le titre héréditaire. Au cours de l'hiver 53-52 av. J.-C., Vercingétorix profita d'une révolte des Carnutes dans Bourges pour constituer une alliance contre les Romains avec la plupart des 57 peuples celtes des deux tiers nord de la Gaule. Pour la consolider et en gage de fidélité, il réclama et obtient de chaque peuple gaulois des "otages" (fils ou filles de rois). Un des hauts lieux historiques d'Auvergne est celui de la bataille de Gergovie, situé à 12 km au sud de Clermont-Ferrand, où Vercingétorix battit Jules César en 52 av. J.-C., avant de le poursuivre avec ses cavaliers et ses troupes vers le nord.

 

Beaucoup plus tard, le Siège d'Alésia se termina par une victoire romaine et marqua la fin du roi arverne. Pour enfermer les troupes Arvernes dans Alésia, les légionnaires romains construisirent pendant des mois 14 lignes de pièges (fosses avec pieux entre autres) et de fortifications sur plusieurs centaines de mètres. L'arrivée trop tardive des secours des Gaulois de l'ouest (fortes de plus de 300 000 hommes) fut déterminante dans la défaite. Par deux fois, les troupes gauloises dirigées par plusieurs chefs furent à deux doigts d'établir une jonction avec les assiégés. Ces tentatives menées à la tombée de la nuit permirent à Vercingétorix et ses cavaliers de faire des échappées mais coûtèrent de nombreux morts aux troupes arvernes. Vercingétorix négocia sa reddition contre la vie sauve pour les 60 000 rescapés d'Alésia. Après le départ des Gaulois de l'ouest, on l'emprisonna à Rome et on le fit figurer au triomphe de César ; après quoi il fut exécuté. Les Romains créèrent par la suite la ville d'Augustonemetum sur l'un des cinq sites urbains arvernes existants, lui-même site d'un ancien volcan. Cette ville devint plus tard Clermont-Ferrand. La partie est de la commune actuelle était d'ailleurs occupé par une agglomération de plaine importante (site d'Aulnat-Gandaillat).

 

L'Auvergne romaine

 

Après sa victoire sur les Arvernes, César initie une politique habile qui les ménage et les associe au pouvoir. Les deux siècles qui suivent la colonisation correspondent à une période de paix et de prospérité. L’Auvergne fait partie de la province d’Aquitaine, les quelques Romains qui viennent s’y installer sont rapidement assimilés, les modes de vie arvernes et romains sont peu différents et facilitent l’association. Le latin s’impose tardivement sur la langue gauloise. La capitale gallo-romaine, Augustonemetum, prend le nom d’Arvernis au IIIème siècle.

À la fin du IIIème siècle ou au IVème siècle, saint Austremoine évangélise l’Auvergne. À cette époque, la province est menacée par la poussée des peuples germaniques et l'affaiblissement de l'empire. En 469, l’autorité de Rome est toujours reconnue mais la province est encerclée par les Burgondes et les Wisigoths. Ces derniers, menés par le roi Euric, déferlent sur le pays en 471. Sidoine Apollinaire, onzième évêque d'Auvergne, mène alors la résistance et la défense d'Arvernis pendant quatre ans aux côtés d'Ecdicius, son beau-frère. Il fournit un riche témoignage sur l'Auvergne à la fin de l'Antiquité.

 

Haut Moyen Âge

 

En 475, et malgré une résistance victorieuse, Rome choisit de céder l'Auvergne aux wisigoths afin de conserver la Provence, plus proche géographiquement et culturellement du cœur de l'Empire. L'Auvergne et sa capitale Clermont furent intégrées au royaume wisigoth d'Euric et en devinrent une pièce majeure. Habilement, le roi wisigoth choisit le catholique arverne Victorius pour devenir comte d'Auvergne et duc des provinces d'Aquitaine. Il libéra ensuite Sidoine Apollinaire qui retrouva son siège épiscopal après deux années de captivité. À la suite du décès de Victor, le successeur d'Euric, Alaric II, plaça Apollinaire (le fils de Sidoine) sur le trône comtal. Ce dernier eut la charge d'une part importante de l'armée wisigothique et mena le combat avec de nombreux auvergnats contre les Francs lors de la bataille de Vouillé. Après la chute du royaume wisigoth de Toulouse, l'Auvergne passa sous la domination de Clovis, le roi des Francs. L'aristocratie pro-wisigothe d'Auvergne résista à cette nouvelle domination comme en témoigne la révolte de Placidina et Arcade. Conquise militairement par Thierry en 536, l'Auvergne fut rattachée à l'Austrasie pendant un siècle. Des aristocrates gallo-romains locaux furent nommés comtes et dirigèrent la province avec les évêques d'Auvergne..

À la fin du VIIème siècle ou au début du VIIIème siècle, l'Auvergne passe sous l'influence du duché d'Aquitaine. Gouvernée par les ducs d'Aquitaine qui portaient également le titre de comte d'Auvergne, elle fit l'objet de convoitises entre francs et aquitains. Durant cette période, ce furent les évêques d'Auvergne qui exercèrent concrètement le pouvoir. Ils fondèrent partout en Auvergne de nombreux monastères (Brioude, Manglieu, Thiers ou encore Mozac), qui menèrent une grande activité intellectuelle et scolaire et firent de l'Auvergne une importante place de la Chrétienté.

À ces troubles politiques, se rajoutèrent pendant ces siècles de grandes calamités telles que les épidémies au VIème siècle et les incursions des troupes du califat ommeyade (1). En 760 Pépin le Bref, dans sa lutte contre le duc d'Aquitaine, fit des incursions en Auvergne à deux reprises. Les normands attaquèrent la région à partir du IXème siècle. Ils assiégèrent et incendièrent la capitale avant d'être chassés de la région par les milices et nobles locaux. Les puissantes familles seigneuriales auvergnates, livrées à elles-mêmes, se menèrent des guerres privées incessantes, et pillèrent la région sans relâche. L'insécurité permanente culmina au Xème siècle.

Cette insécurité fut à l'origine du mouvement de la "Paix de Dieu", qui naquit en Auvergne au milieu du Xème siècle, et qui eut un retentissement formidable dans le monde occidental. Il fonda les bases morales de la société médiévale.

 

Moyen Âge central

 

Gouvernée jusqu'alors par les ducs d'Aquitaine et d'Auvergne la province connut un changement politique majeur à la fin du Xème siècle quand Guy, vicomte de Clermont et d'Auvergne, se proclama comte d'Auvergne et créa la dynastie comtale héréditaire. Les comtes d'Auvergne s'affranchirent de plus en plus de leurs suzerains directs. À mesure que leur autonomie s'affirmait, l'Auvergne s'intégra progressivement au royaume de France. Les comtes furent eux-mêmes suzerains de grands seigneurs. À la même époque les évêques d'Auvergne devinrent maîtres de grands domaines centrés sur Clermont qui constituent la seigneurie épiscopale de Clermont. Du fait de la concurrence politique des comtes, une longue rivalité entre Clermont et Montferrand vit le jour. Le comte d'Auvergne n'avait pas un grand réseau de vassaux, sans doute parce qu'il n'était que le descendant d'un modeste vicomte. Il possédait en propre de nombreuses terres en Basse-Auvergne, la majeure partie de la Limagne, des terres en Brivadois mais très peu de choses en Haute-Auvergne. Il n'était pas le maître de la capitale qui appartenait aux évêques qui avaient aussi de nombreux vassaux en Haute-Auvergne. Le domaine de l'Abbaye d'Aurillac était libre et exempt de toute juridiction et ne relevait que du pape (il forma par la suite la vicomté de Carlat).

 

Les abbayes d'Auvergne virent leur renommée s'étendre très largement dans la Chrétienté et se bâtirent une solide réputation en Occident. Véritables foyers intellectuels, elles furent particulièrement prospères du XIème au XIIIème siècle. Les abbayes d'Aurillac et de la Chaise-Dieu furent les plus célèbres. Gerbert d'Aurillac (926-1003), grand savant et mathématicien favorisa l'introduction des chiffres arabes en Occident. Entre 950 et 1150 environ, l'Auvergne se couvrit d'admirables églises romanes d'une grande homogénéité de style. Ce fut la naissance de l'art roman auvergnat. En 1095 le pape Urbain II convoqua un concile à Clermont. À la fin du concile, il lança l'appel de Clermont et adjura les chrétiens d’Occident de cesser leurs guerres fratricides et de partir pour la Terre Sainte pour délivrer Jérusalem. Une foule considérable de pauvres gens se mirent en route pour Jérusalem et fut massacrée par les Turcs. Les seigneurs désertèrent le royaume, dont le comte d'Auvergne Guillaume VI, et de très nombreux seigneurs auvergnats. Ils prirent Jérusalem en 1099.

 

En 1147 Robert III d'Auvergne mourut en Terre Sainte . À son retour en Auvergne, son fils Guillaume le jeune, se trouva dépossédé par son oncle Guillaume l'Ancien à qui l'on avait confié les biens et prérogatives pendant l'absence du comte d'Auvergne. Le conflit aboutit à un partage des terres du comté : Guillaume l'Ancien (ou Guillaume VIII) garda la plus grande partie des terres et conserva le nom de comté d'Auvergne ; Guillaume le Jeune (ou Guillaume VII) conserva Montferrand, la capitale comtale, ainsi que quelques terres autour de Pontgibaud et en Limagne (Dauphiné d'Auvergne). En 1212 le roi de France Philippe-Auguste envoya une armée en Auvergne et dépouilla Guy II de presque tout son comté. L'Auvergne tomba à la suite du siège de Tournoël en 1213. Les territoires confisqués, qui représentaient la plus grande partie de l'Auvergne, furent annexés au domaine royal et nommés Terre d'Auvergne. Ainsi, à partir du début du XIIIème siècle, l'ancien comté d'Auvergne se trouva morcelée en quatre entités politiques aux statuts inégaux : Le comté d'Auvergne, petite région centrée sur Vic-le-Comte, le Dauphiné d'Auvergne, région située à l'ouest d'une ligne Clermont-Issoire, la seigneurie épiscopale de Clermont, propriété de l'évêque de Clermont et la Terre d'Auvergne qui devinrent en 1360 le duché d'Auvergne avec Riom pour capitale.
 

Moyen Âge tardif

 

Au XIVème siècle la province resta dans le giron de la famille capétienne. Elle fut donnée en apanage à Alphonse de Poitiers, puis en 1360 comme duché à Jean Ier de Berry (qui racheta aussi la vicomté de Carlat). Une de ses filles épouse le duc de Bourbon qui devint alors duc d'Auvergne. Tous leurs domaines furent finalement confisqués par François Ier en 1527. La peste noire frappa durement l'Auvergne, en particulier en 1348, 1349, 1360 et 1383. La mortalité très élevée diminua fortement l'activité de la région. Pendant la guerre de Cent Ans des hommes d'armes français recrutés sur les terres soumises à l'Angleterre et groupés en grandes compagnies pillèrent et rançonnèrent les villes auvergnates. Après 1375, les routiers s'implantent solidement en Haute-Auvergne et ne furent chassés que par une forte expédition royale en 1392.

 

L'Auvergne des Bourbons

 

La maison de Bourbon apparut au Xème siècle à Bourbon l’Archambault. Ses domaines s'agrandirent rapidement et finirent par constituer un duché situé au nord de l'Auvergne. En 1416, les princes de Bourbon parvinrent à commander toute la province. Cette situation se prolongea pendant un siècle. Les Bourbons s'opposèrent régulièrement aux rois de France au cours de cette période. En 1523, spolié par le roi François Ier et sa mère Louise de Savoie, Charles III, duc d'Auvergne et de Bourbon se réfugia auprès de l'empereur Charles Quint, qui était également son suzerain pour la principauté des Dombes, et changea ainsi de camp pour préserver l'indépendance de ses domaines et la possession de ses biens familiaux. Ses domaines furent finalement confisqués, et l'Auvergne retourna au domaine royal en 1527. Depuis 1012, les comtes d'Auvergne avaient maintenu un petit fief en plein cœur de l’Auvergne à Vic-le-Comte. Catherine de Médicis en hérita par sa mère Madeleine de La Tour d'Auvergne à la mort de sa tante Anne d'Auvergne en 1524. Son mariage en 1533 avec le futur Henri II permit la réunion de ce dernier morceau de l'Auvergne à la couronne de France.

 

Temps modernes

 

Un siècle après la guerre de Cent Ans, l'Auvergne plongea dans les guerres de religion. Des milices calvinistes firent des incursions dans le Haut-Pays, et prirent par surprise des châteaux ou des bourgs catholiques qu'ils rendirent ensuite en contrepartie d'une rançon, pillant et détruisant les abbayes. Le capitaine Merle en particulier, solidement implanté dans le Gévaudan voisin, rançonna Issoire mais échoua devant Saint-Flour. C'est ainsi que l'année qui suivit la destruction de l'Abbaye de Vabres, la ville d'Aurillac (9) fut prise en 1569, ses habitants rançonnés, et son abbaye entièrement pillée, ses trésors fondus et emportés à Genève, ses richesses vendues aux enchères, ses archives incendiées et ses bâtiments détruits. En 1623, Blaise Pascal, naquit le 19 juin au pied de la Cathédrale de Clermont-Ferrand. Il était le fils d'Étienne Pascal (1588-1651), conseiller du roi pour l'élection de Basse Auvergne, puis second président à la Cour des aides de Montferrand, et passionné par les sciences (ami de Leibnitz, Mersenne, Roberval et Descartes). Il décida d'éduquer seul ses enfants (dont Blaise), avec la visite régulière de ses amis scientifiques.

 

En 1665, Louis XIV instaura temporairement à Clermont et au Puy une cour criminelle d'exception, les Grands jours d'Auvergne, afin de faire droit à de nombreuses plaintes de personnes du peuple victimes des violences et des exactions de certains fonctionnaires ou membres de la noblesse d'Auvergne. La vie des magistrats fut relatée par Esprit Fléchier, de nombreuses condamnations à mort et confiscations furent prononcées. Au XVIIIème siècle, la condition économique de la paysannerie s'améliora considérablement grâce à la politique avisée des intendants et des subdélégués d'Auvergne qui prirent le relais des abbayes et développèrent l'élevage, la fabrication du fromage, l'agriculture, les verreries, les forges, les routes. Le contrebandier Mandrin marqua la région par ses activités. L'Auvergne vit naître à cette période le général révolutionnaire Desaix.

 

En 1750 naquît la première Loge maçonnique de Clermont. La franc-maçonnerie se développa très rapidement en Auvergne et devint très influente à Clermont où on comptait cinq loges à la veille de la Révolution. Au moment de la révolution française, quelques auvergnats se distinguèrent : Georges Couthon, proche de Robespierre, combattit les cléricaux, Le cantalien Jean-Baptiste Carrier joua un rôle important dans la chute des girondins et Charles-Gilbert Romme créa le calendrier républicain et mit fin à la convention montagnarde. En 1789, les provinces françaises furent supprimées et remplacées par les départements. La partie nord de l'Auvergne donna naissance au Puy-de-Dôme. Les représentants de la région de Clermont, comme le franc-maçon Gaultier de Biauzat, craignirent que l'on choisisse Riom comme chef-lieu. Aussi, ils préférèrent que la partie nord de l'ancienne province fasse partie du département de l'Allier. Cela permit de mettre Clermont-Ferrand au centre du département et lui garantit ainsi l'assurance d'être siège de la préfecture. Le nouveau département devait s’appeler département du Mont-Dore mais les élus locaux craignirent qu'à Paris, on imagine qu'il y avait de l'or dans la région et qu'on la taxa plus que de raison. Ce fut donc le volcan du puy de Dôme qui donna son nom au nouveau département.

 

Le département du Cantal correspond à l'ancien bailliage des montagnes d'Auvergne agrandi d'une large partie du Cézallier et de l'Artense, ainsi que de la région de Massiac. Les deux villes d'Aurillac et Saint-Flour se disputèrent âprement le siège de la préfecture. Après une période d'alternance, ce fut Aurillac qui l’emporta. La région de Brioude fut associée au Velay pour former le département de la Haute-Loire. Si les limites extérieures des trois départements reposent sur les frontières historiques des provinces, la ligne qui les sépare reste arbitraire.

 

Le XIXème siècle et le XXème siècle

XIXème siècle

Au XIXème siècle, Napoléon III fit beaucoup pour l'Auvergne. Il se soignait à Vichy et souhaita en faire la plus belle station thermale de France. Pour cela, il prit modèle sur la station allemande de Baden-Baden. Il fit tracer dans la ville de grandes avenues, fit construire un casino, de grands hôtels, l'église, le chemin de fer et la gare. Il ajouta de grands parcs et installa une digue fluviale sur l'Allier pour former un lac de plaisance. Lui et l'Impératrice Eugénie fréquentèrent également la station de Royat. Intéressé par l'Histoire, il encouragea les fouilles de Gergovie et fit connaître Vercingétorix. Il était membre de plusieurs sociétés savantes d'Auvergne comme la Société de la Haute-Auvergne.

Construction du Viaduc de Garabit en 1884

Le train n'arriva à Clermont-Ferrand qu'en 1858. Le reste de l'Auvergne fut desservi encore plus tardivement. C'est la société du Grand Central qui fut chargée d'établir des voies entre Clermont et le sud-ouest et entre Lyon et Bordeaux. Le franchissement des montagnes du Massif central nécessita des travaux considérables et la construction de nombreux ouvrages d'art. Paradoxalement, l'arrivée de ce moyen de transport n'eut pas que des effets positifs. Le phénomène d’exode rural vers Paris s'accéléra et les campagnes très densément peuplées commencèrent à se vider de façon accélérée. En 1889, André Michelin et son frère Édouard fondèrent à Clermont-Ferrand la société Michelin, c'était le début d'une aventure industrielle qui allait transformer le paysage économique et humain de la région.

XXème siècle

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Maréchal Pétain et Pierre Laval décidèrent de faire de la ville de Vichy le siège de l'État français et de son gouvernement. Les importantes capacités hôtelières et la position en zone libre de la ville furent déterminantes dans ce choix. La ville ne fut délivrée de cette occupation qu'à la libération. L'Université de Strasbourg se replia avec ses professeurs et de nombreux intellectuels à Clermont-Ferrand. En avril 1942, le Maréchal Pétain intenta le célèbre procès de Riom dans l'intention de montrer la responsabilité politique des hommes de la IIIe République dans la défaite de 1940. Cette tentative se solda par un échec, Léon Blum et Édouard Daladier montrèrent que l'Armée française avait été incapable de préparer et conduire la guerre. À la même époque, la capitale auvergnate vit la création du premier réseau de résistance de France : Libération-Sud. Le maquis des Résistants d'Auvergne fut l'un des plus grands et des plus actifs de France. Il livra une guerre de guérilla meurtrière face aux Allemands et libéra la région avant l'arrivée de troupes françaises. En 1944, les maquis d'Auvergne menèrent la terrible bataille du Mont Mouchet qui causa d'importantes pertes civiles. Dans les années 1960, Clermont devient une ville universitaire importante, avec un afflux d'étudiants tandis que les lycées de plusieurs villes de la région plus petites vont participer à une version originale de Mai 68, qui va s'étendre rapidement aux entreprises auvergnates.

La région administrative

Siège de l'ancienne Région Auvergne à Clermont-Ferrand.
En 1941, l’État français créa la région de Clermont-Ferrand, qui regroupait les quatre départements de l'Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. En 1955, la France se dota de nouvelles structures régionales, la nouvelle région administrative Auvergne regroupait les quatre mêmes départements. En 1972, la loi fit de la région Auvergne un établissement public régional et la loi de décentralisation de 1982 en fit une collectivité territoriale à part entière. Le 1er janvier 2016, la région Auvergne fut réunie à la région Rhône-Alpes pour former une grande région administrative qui reçut le nom de Région Auvergne-Rhône-Alpes. À l'occasion de cette réforme, l'ensemble des administrations régionales quitta la région et furent relocalisées à Lyon; de nombreuses directions régionales, comme celle de la SNCF par exemple, suivirent également le même chemin. L'Auvergne perdit ainsi plusieurs centaines d'emplois qualifiés. L'éloignement des centres de décisions régionaux devint considérable.

 

Climat

 

Précipitations moyennes en Auvergne. Le climat est caractéristique d’une région montagneuse: des étés courts et chauds qui contrastent avec des hivers longs et froids. Il pleut plus et fait plus froid en Auvergne que dans les autres régions du centre de la France. Au cœur de l’été, la température moyenne pendant la journée atteint les 20 degrés. Le printemps et l’automne connaissent des températures pendant la journée avoisinant les 10 degrés environ et au cœur de l’hiver, la température moyenne est de 3 degrés.

 

Culture

 

L'Auvergnat, un dialecte occitan, est toujours parlé dans certaines parties de l'Auvergne. La musique folklorique auvergnate et la traditionnelle bourrée auvergnate (danse) sont jouées dans la région et le folklore auvergnat est légendaire. La région accueille un nombre de festivals connus comme le festival du court-métrage et le festival de jazz de Clermont-Ferrand, le festival de musique baroque de la Chaise-Dieu, un festival de théâtre de rue à Aurillac. Le festival "les cultures du monde", le festival international "des mondes croisés" et ceux internationaux de contes pour enfants se déroulent à Gannat, Murat et Ambert respectivement. Les fêtes Renaissance du roi de l’oiseau au Puy-en-Velay et la saison lyrique et musicale de Vichy sont deux événements culturels majeurs.

 

Économie

 

L’industrie auvergnate compte pour un important pourcentage du PIB régional. Clermont-Ferrand, est un important centre industriel; le caoutchouc et la plasturgie sont les secteurs les plus importants. D’autres secteurs incluent la mécanique, la biotechnologie, la logistique, l’hydro-électrique et l’agro-alimentaire.

 

Secteurs Industriels

 

Clermont-Ferrand est le centre de l’industrie française de pneus. La ville abrite Michelin : fabricant international leader de pneus, plus grande entreprise et plus gros employeur de la région. Le Puy-en-Velay est un autre pôle bien implanté de l’industrie du caoutchouc. Sainte-Sigolène est un centre pour le traitement du polyéthylène et Thiers, un centre pour le coulage à injection thermoplastique. A Issoire, Rex Composites est l’entreprise française leader dans les composants aéronautiques.
Les industries mécaniques et matérielles sont principalement implantées autour d’Issoire (aluminium) et Montluçon. La majorité de l’aluminium français est extrait dans le nord du Cantal. De nombreuses entreprises chimiques et pharmaceutiques sont gérées en Auvergne comme, par exemple, les géants Merck et Aventis Pharma. Cela a conduit à différents avancements dans le secteur biotechnique régional. L’Auvergne est le site de plusieurs projets hydroélectriques implantés dans les rivières du Cère, de la Dordogne, du Lot, du Tarn et de Truyère.
L’Auvergne a su tirer profit de ses ressources naturelles et l’eau minérale est un élément important de l’économie régionale. Sur le plan international, Volvic et Vichy sont les entreprises auvergnates les plus connues, exportatrices d’eau minérale filtrée naturellement.

Plus de 20% des produits de l’agriculture auvergnate porte le prestigieux label AOC. La région est surtout connue pour ses fromages, ses lentilles du Puy et ses eaux minérales.
Cinq fromages AOC sont produits ici et les produits laitiers auvergnats seuls comptent pour près de 70% de l’industrie laitière totale du massif Central. C’est principalement dans le nord de la région que les produits laitiers et l’élevage bovin diversifient l’économie régionale de blé et de céréales. Le bœuf charolais est élevé pour la qualité de sa viande et la vache Salers pour son lait.
Le blé, le maïs, les pommes de terre, les graines, le seigle et le fourrage sont cultivés et traités dans les départements de la Haute-Loire et du Puy-de -Dôme. Les entreprises Limagrain (graines), Thivat (nourriture pour animaux) et Delbard (arbres fruitiers) sont implantées ici. Les célèbres lentilles du Puy sont originaires du Puy-en-Velay dans la Haute-Loire. D’après ce qu’on dit, la riche terre volcanique les rendrait de qualité supérieure aux autres lentilles vertes.
L’Auvergne est réputée depuis longtemps pour ses eaux minérales grâce à l’immense filtre naturel formé par les régions volcaniques. De célèbres marques d’eau minérale comme Volvic, Châteauneuf, Le Mont-Dore et Vichy tirent leur nom directement des sources volcaniques d’où l’eau provient.
Bien que la viticulture soit en déclin, l’Auvergne abrite quelques-uns des plus vieux vignobles français. Les vignobles des Côtes d’Auvergne se trouvent dans les collines entre Riom et Issoire. Les vins de Saint-Pourçain, Châteaugay, Madargues, Boudes et Corent sont produits ici.

 

Agriculture

 

Plus de 20% des produits de l’agriculture auvergnate porte le prestigieux label AOC. La région est surtout connue pour ses fromages, ses lentilles du Puy et ses eaux minérales.
Cinq fromages AOC sont produits ici et les produits laitiers auvergnats seuls comptent pour près de 70% de l’industrie laitière totale du massif Central. C’est principalement dans le nord de la région que les produits laitiers et l’élevage bovin diversifient l’économie régionale de blé et de céréales. Le bœuf charolais est élevé pour la qualité de sa viande et la vache Salers pour son lait. Le blé, le maïs, les pommes de terre, les graines, le seigle et le fourrage sont cultivés et traités dans les départements de la Haute-Loire et du Puy-de -Dôme. Les entreprises Limagrain (graines), Thivat (nourriture pour animaux) et Delbard (arbres fruitiers) sont implantées ici. Les célèbres lentilles du Puy sont originaires du Puy-en-Velay dans la Haute-Loire. D’après ce qu’on dit, la riche terre volcanique les rendrait de qualité supérieure aux autres lentilles vertes.
L’Auvergne est réputée depuis longtemps pour ses eaux minérales grâce à l’immense filtre naturel formé par les régions volcaniques. De célèbres marques d’eau minérale comme Volvic, Châteauneuf, Mont-Dore et Vichy tirent leur nom directement des sources volcaniques d’où l’eau provient. Bien que la viticulture soit en déclin, l’Auvergne abrite quelques-uns des plus vieux vignobles français. Les vignobles des Côtes d’Auvergne se trouvent dans les collines entre Riom et Issoire. Les vins de Saint-Pourçain, Châteaugay, Madargues, Boudes et Corent sont produits ici.

 

Cuisine

 

La cuisine auvergnate est souvent devenue populaire grâce à ses nombreux cafés et restaurants que l’on peut trouver à travers la France et surtout à Paris. Traditionnellement, le style de cuisine est copieux et rustique. Les plats locaux sont préparés plutôt simplement et les plats étaient sensés nourrir suffisamment les hommes qui devaient affronter des conditions de dur labeur dans les montagnes.
Traditionnellement, la plupart des ménages avaient l’habitude d’élever un cochon, étant donné que chaque pièce peut être utilisée pour la charcuterie et l’air de la montagne est idéal pour faire sécher la viande. L’Auvergne est désormais reconnue pour la qualité de ses jambons, de ses saucisses, de ses pâtés et de ses rillettes de porc. Des plats régionaux classiques marient souvent le porc avec le chou et les pommes de terre. Par exemple : la Potée Auvergnate et la Soupe aux Choux ou avec les lentilles comme dans le fameux Petit Salé aux Lentilles.
Une autre spécialité locale est le Pounti, un plat à base d’œufs mélangeant le porc avec des légumes et des pruneaux. Quant à la truffade, c’est un plat de purée de pommes de terre avec du fromage et du bacon souvent servi avec des saucisses du pays.
Les moutons sont élevés dans les montagnes de l’Auvergne et les tripoux (les paquets de tripes) et le gigot Brayaude proviennent aussi de la région.
Les senteurs et les parfums des herbes sauvages de montagne et des fleurs se retrouvent dans les miels du pays, dans les apéritifs et les tisanes de la région. L’Auvergne est connue pour ses tartes sucrées et ses sortes de clafoutis faits avec des myrtilles, des pruneaux, des pommes et des noix. Mais aussi pour sa fouasse, une brioche auvergnate confectionnée avec des fruits confits et ses bourriols, des crêpes sucrées faites avec de la farine de seigle.
Les cinq fromages AOC fabriqués en Auvergne sont dignes de choix. Le cantal et le Saint-Nectaire sont les plus anciens et peut-être les plus connus. Comme pour le brie, on peut trouver différentes variétés de cantal selon leur maturité. Le Salers est une version plus corsée du cantal. Le Saint-nectaire est un fromage demi-sec avec une peau grise violette. La Fourme d’Ambert est un fromage bleu doux et crémeux tandis que le bleu d’Auvergne est plus fort et a une texture plus friable.
Tous ces fromages peuvent être appréciés avec des vins de pays. Les vignobles de Saint-Pourçain sont les plus anciens en France et ils produisent des vins raffinés qui sont meilleurs consommés encore jeunes.

 

Terroir

 

La cuisine auvergnate est souvent devenue populaire grâce à ses nombreux cafés et restaurants que l’on peut trouver à travers la France et surtout à Paris. Traditionnellement, le style de cuisine est copieux et rustique. Les plats locaux sont préparés plutôt simplement et les plats étaient sensés nourrir suffisamment les hommes qui devaient affronter des conditions de dur labeur dans les montagnes. Traditionnellement, la plupart des ménages avaient l’habitude d’élever un cochon, étant donné que chaque pièce peut être utilisée pour la charcuterie et l’air de la montagne est idéal pour faire sécher la viande. L’Auvergne est désormais reconnue pour la qualité de ses jambons, de ses saucisses, de ses pâtés et de ses rillettes de porc. Des plats régionaux classiques marient souvent le porc avec le chou et les pommes de terre. Par exemple : la Potée Auvergnate et la Soupe aux Choux ou avec les lentilles comme dans le fameux Petit Salé aux Lentilles.
Une autre spécialité locale est le Pounti, un plat à base d’œufs mélangeant le porc avec des légumes et des pruneaux. Quant à la truffade, c’est un plat de purée de pommes de terre avec du fromage et du bacon souvent servi avec des saucisses du pays.
Les moutons sont élevés dans les montagnes de l’Auvergne et les tripeaux (les paquets de tripes) et le gigot Brayaude proviennent aussi de la région.
Les senteurs et les parfums des herbes sauvages de montagne et des fleurs se retrouvent dans les miels du pays, dans les apéritifs et les tisanes de la région. L’Auvergne est connue pour ses tartes sucrées et ses sortes de clafoutis faits avec des myrtilles, des pruneaux, des pommes et des noix. Mais aussi pour sa fouasse, une brioche auvergnate confectionnée avec des fruits confits et ses bourriols, des crêpes sucrées faites avec de la farine de seigle.
Les cinq fromages AOC fabriqués en Auvergne sont dignes de choix. Le cantal et le Saint-Nectaire sont les plus anciens et peut-être les plus connus. Comme pour le brie, on peut trouver différentes variétés de cantal selon leur maturité. Le Salers est une version plus corsée du cantal. Le Saint-nectaire est un fromage demi-sec avec une peau grise violette. La Fourme d’Ambert est un fromage bleu doux et crémeux tandis que le bleu d’Auvergne est plus fort et a une texture plus friable.
Tous ces fromages peuvent être appréciés avec des vins de pays. Les vignobles de Saint-Pourçain sont les plus anciens en France et ils produisent des vins raffinés qui sont meilleurs consommés encore jeunes...

 

 

 

13.05.2020

Réseaux sociaux

FacebookFacebook

Rechercher un hébergement

 

  Date d'arrivée

 
 


  Date de départ

 
 

Réservations en Auvergne
Puy-de-Dôme Allier
Châtelguyon
Bourbon l'Archambault
Cantal Haute-Loire

Chaudes-Aigues

La Chaise-Dieu

L'Auvergne, terre d'accueil...
Pour vos vacances ou vos week-ends Auvergne Centre France vous propose un large choix d'hébergements s’adaptant à vos besoins : hôtels, résidences, chambres ou maisons d’hôtes, gîtes…

Réservation en ligne sans frais !

VOLCANISME EN AUVERGNE

VICHY VILLE D'EAU

Vichy, ville d'eau (Allier)

■ Ville d'eaux par excellence, assise sur les rives de l'Allier, Vichy a une vocation thermale mondialement connue. La ville bénéficie d'un environnement géographique privilégié où parcs et jardins sur les bords de la rivière invitent  à la détente...
Lire la suite

PRODUITS DU TERROIR

Produits du terroir d'Auvergne

■ Fromages AOP d’Auvergne, saucissons et saucisses sèches d’Auvergne, terrines rillettes et confits, confitures artisanales et miels d’Auvergne, liqueurs de verveine, côtes d’Auvergne et Saint-Pourçain, crème de châtaigne, lentilles du Puy-en-Velay et fondant de lentilles glacées et plus encore...
Lire la suite

Réservation d'hôtels, de résidences, de chambres et maison d'hôtes, de gîtes et de campings en Auvergne...