Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 


Zoom au survol de l'image

CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE L'ASSOMPTION

Place de la Victoire
63000 - Clermont Ferrand
 

JOURS ET HEURES DES VISITES
___

Heures d'ouverture de l'Office de tourisme (sur réservation pour les groupes)
du 15 juillet au 31 août, visites guidées de la cathédrale et de son quartier,
sous la conduite d'un guide-conférencier agréé par le ministère de la Culture.
les mardis et vendredis à 11h (durée 1h),
Contact :
04 73 98 65 00

 
Zoom au survol des images
     

Somptueuse dans sa robe grise, la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, emblème gothique, règne en majesté sur Clermont-Ferrand et fait la fierté de ses habitants !...

■ La Cathédrale de Clermont-Ferrand fut mise en chantier en 1248, pour s'achever en 1902... Cependant, Viollet le Duc termina la façade occidentale en 1884. En 1794, la Cathédrale faillit être détruite par les révolutionnaires, c'est un Bénédictin, Verdier-Latour, qui réussit à les retenir, en faisant admettre que la Cathédrale conviendrait parfaitement aux rassemblements populaires.

C'est ainsi que l'édifice fut préservé...

Place qui termine la Rue des Gras porte le nom de ce défenseur du patrimoine. Élancée comme une flèche noire, la Cathédrale Notre - Dame, emblème de la Ville, fut très longtemps, un véritable espace commercial. Au cours du XVIème siècle, les autorités de l'église, accordèrent le droit aux marchands d'installer leurs étals sur le parvis. La dernière échoppe disparut vers 1890.
La construction de cette œuvre est inspirée des cathédrales de l'Île de France et sa couleur noir est due à la lave de Volvic, il faut noter que c'est la seule grande cathédrale construite avec ce matériau. Après la destruction des voûtes et le comblement d'une grande partie par les fondations de l'église gothique, et d'autres dégâts au cours desquels les murs de la chapelle furent éventrés pour éventrer les placards et ouvrir de nouveaux sarcophages et créer des  accès. Les maçonneries de la cathédrale furent effectuées dans le mortier et des pierres taillées à la demande avec du mortier à liant blanc empreints de petits grains de pouzzolane noir. Le mobilier de la crypte présente aussi un grand intérêt.
Il comprend :

• Un sarcophage en marbre du IVème siècle qui servait d'autel dans le transept nord de la cathédrale avant la Révolution. Il fut acheté en 1793 pour être transformé en abreuvoir. Récupéré après la tourmente, il servit d'autel pour la chapelle des Carmes Deschaux avant d'être transporté dans la crypte de la cathédrale en 1960. Sur la façade principale, les sujets se suivent en frise continue, encadrant la figure de la défunte dans l'attitude de l'orante, les bras levés vers le ciel, accueillie par saint Pierre et saint Paul. Ce mobilier constitue un précieux témoin des premiers temps du christianisme en Auvergne.
• Un sarcophage du Vème ou VIème siècle, trouvé sous le dallage de la cathédrale en 1822, montre le Christ et les apôtres insérés dans des niches délimitées par des colonnettes.
• Des fragments de corniches et de modillons à copeaux en grès de Chaptuzat, qui devaient orner la cathédrale d'Etienne II. De belles peintures murales datant du début du XIIIème ornant la partie tournante du déambulatoire auquel on accède par un petit tunnel creusé dans les fondations gothiques. Elles furent exécutées à la demande de la famille à qui l'on avait concédé l'usage d'une des chapelles. Elles représentent le Sermon sur la Montagne et la multiplication des pains, puis, presque effacée, l'Annonciation. En face : une Vierge en majesté qui faisait partie d'une Adoration des mages. Les autres scènes sont indistinctes.

• LES ORGUES

La cathédrale de Clermont-Ferrand possède un grand orgue et un orgue de chœur, tous les deux construits par le facteur Joseph Merklin. Le grand orgue fut construit en 1877, en remplacement d'un orgue Ducroquet dont il réutilise des éléments. Il comporte 42 jeux, répartis sur trois claviers et un pédalier. Modifié plusieurs fois au fil des décennies, l'orgue devenu partiellement néo-classique et classé Monument Historique a été reconstitué dans sa disposition d'origine, sous la direction de la DRAC et par la manufacture Saby et Olaf Dalsbaek, de 2004 à 2009, à la suite de l'initiative du technicien-conseil Roland Galtier.

Le grand orgue ayant ainsi perdu tous ses apports ultérieurs a été béni lors de la messe du dimanche 23 septembre 2012, avec le concours des organistes titulaires François Clément et Didier Coudert. A défaut de l'accord de la DRAC, l'instrument reste toujours en attente d'inauguration. Un premier orgue de chœur avait déjà été construit par la manufacture Merklin-Schütze, en 1856. En 1887, Merklin construisit un nouvel orgue de chœur en conservant toutefois l'ancien buffet. L'ancienne partie instrumentale de 1856 intégra un nouveau buffet à la tribune de l'église Saint-Pierre-les-minimes de Clermont-Ferrand. L'actuel orgue de chœur de la cathédrale, de 17 jeux répartis sur deux claviers et un pédalier, restauré en 2010 par la manufacture Simon, fût l'un des premiers instruments français à employer une transmission électromécanique.

La crypte de la Cathédrale est ouverte aux visiteurs en d'été

• SERVICES A PROXIMITÉ

- Commerces,
- Restaurants, brasseries,
- Parking (payant).

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Clermont-Ferrand


• La ville de Clermont-Ferrand --► 
• Découvertes des jardins de Clermont-Ferrand --► 
• Édifices religieux majeurs --► 
• Le Centre Européen du volcanisme --► 
• Il était une fois un volcan --► 

           02.08.2016

 

___