Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

LA BASILIQUE NOTRE DAME DU PORT
L'art Roman en Auvergne

Rue Notre-Dame du Port
63000 - Clermont-Ferrand
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

En accès libre tous les jours de 10h. à 18 h.

 
Zoom au survol des images

■ La Basilique Notre-Dame du Port est une église collégiale de facture romane, qualifiée tardivement de basilique, située dans le quartier du Port entre la place Delille et la cathédrale. Du Xème siècle à la Révolution, elle fut desservie par une communauté de chanoines, séculiers dès avant le XIIIème siècle. La basilique fait partie des dix églises romanes "majeures" de Basse-Auvergne et plus précisément des cinq églises majeures de type complet, avec :
 l'église Saint-Austremoine d'Issoire ◄-- Plus d'infos sur l'église Saint-Austremoine d'Issoire, la basilique Notre-Dame d'Orcival ◄-- Plus d'infos sur la basilique Notre Dame d'Orcival, l'église de Saint Nectaire ◄-- Plus d'infos sur l'église de Saint Nectaire et l'église de Saint-Saturnin ◄-- Plus d'infos sur l'église de Saint Saturnin.

Construite en arkose blonde, une sorte de grès, elle a une harmonie presque parfaite qui serait due à l'application du Nombre d'or. La décoration de l'intérieur se caractérise par sa sobriété, avec un chœur surélevé, entouré d'un déambulatoire sur lequel s'ouvrent quatre chapelles rayonnantes. Le chevet est un exemple de l'art roman auvergnat, comportant de fines mosaïques. Les chapiteaux, parmi les plus beaux d'Auvergne, représentent notamment des scènes inspirées de la Bible mais aussi de la Psychomachie de Prudence. Plan en croix latine de type basilical à six travées dans la nef flanquée de bas côtés simple voutés d'arêtes. Un transept régulier avec une chapelle semi-circulaire orientée sur chaque croisillon, et un chœur à déambulatoire avec quatre chapelles rayonnantes

La richesse de la sculpture est visible particulièrement dans les nombreux chapiteaux historiés. Ils semblent montrer les séquences d’un film dont on aurait seulement retenu les images essentielles: le combat des vices (avarice) et des vertus (largesse et charité), et les scènes importantes de la Bible.
Les "épisodes" aisés à comprendre, si l’on s’offre le temps de les observer, proposent parfois des versions inédites.

C’est le cas de l’un des chapiteaux les plus remarquables qui représente Adam et Ève chassés du Paradis terrestre. L’ange prend Adam par la barbe, mais celui-ci estimant ne pas avoir été le seul coupable, tire les cheveux de sa compagne. Le décor du portail sud est à lui seul une véritable bande dessinée. Malgré les mutilations, on reconnaît parfaitement sur le linteau à gauche, l’adoration des Mages, puis la présentation au Temple et à droite le baptême du Christ. Sur le tympan, le Christ en majesté, le tétra morphe représentant les quatre évangélistes et deux séraphins (anges) dotés de plusieurs paires d’ailes avec lesquelles ils se cachent.

Histoire

Fondée selon la tradition catholique au VIème siècle par l'évêque Saint-Avit, elle aurait été rebâtie aux XIème et XIIème siècles, après avoir été brûlée par les Normands. La création du chapitre de chanoines dirigé par un doyen, plus sûrement, n'est pas antérieure au milieu du Xème siècle ; c'est l'œuvre de l'évêque Étienne II. L'église, dont le chantier se poursuivait encore en 1185 et en 1240, fut gravement endommagée par les forts séismes qui secouèrent la région en 1477 et 1490. Elle fut remaniée au XIXème siècle par l'ajout du clocher et de dalles de lave en remplacement des tuiles romanes d'origine, sous la direction de l'architecte diocésain Aymon Mallay.
Ces dalles ont été retirées depuis et la toiture refaite à l'identique de l'originale, en tuiles canal. Une importante campagne de rénovation débuta en 2007 à l'intérieur de l'église et se termina fin 2008, rénovation qui suivit celles des façades extérieures et du toit. Ces travaux consistèrent dans le nettoyage de toutes les pierres, la suppression des joints de ciments remontant à la rénovation du XIXème siècle, le rafraichissement des parements, la restauration des tableaux et la réfection des lustres afin de rendre l'église dans l'état où elle était en 1900. La crypte de l'église n'a pas été concernée par cette campagne de rénovation. En décembre 2008, la statue de Notre-Dame-du-Port fut réinstallée dans l'église (elle était conservée dans la cathédrale de Clermont pendant toute la durée des travaux), marquant ainsi la réouverture de l'édifice au public.

Rénovation de l'édifice

Après l’extérieur, l’intérieur de la basilique a été lui aussi restauré, initiés en août 2006, les travaux s’achevèrent en 2008. La basilique, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, a été restituée dans l’état où elle était en 1900, c’est-à-dire avec ses couleurs d’origine et ses volumes très purs. Toutes les pierres ont été nettoyées, les joints en ciment supprimés, les parements rebadigeonnés, les tableaux restaurés et les lustres refaits… La réfection a également tenu compte de la mise aux normes de l’ensemble de l’installation électrique et du système de chauffage...

 
Édifice classé au titre des monuments historiques en 1840.

DÉTAILS

Portail
de la façade sud
Chœur
et déambulatoire
Vierge noire
repro. icône du XIIIème
Coupole à la croisée
du transept

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Clermont-Ferrand


• La ville de Clermont-Ferrand --► 
• Visites des jardins de la ville --► 
• Édifices religieux majeurs --► 
• Le Centre Européen du volcanisme --► 
• Il était une fois un volcan --► 
• Les caves sous les pavés de Clermont-Ferrand --► 

           03.04.2016

 

___