Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

Les Thermes de Bourbon l'Archambault (Allier)

THERMES DE BOURBON L'ARCHAMBAULT
(Département de l'Allier)

Place des Thermes
03160 - Bourbon l'Archambault

Dates et horaires d'ouverture
___

Du 16 mars au 18 novembre 2017

du lundi au samedi (soins en matinée) arrivées possibles de 7h30 à 11h (en mars et novembre)
de 6h30 à 11h (pour les mois d'avril à octobre)

Contact
04 70 67 07 88

 

Zoom au survol des images

LA VILLE

■ A trois heures de Paris, Bourbon l'Archambault est idéalement située au cœur du Bourbonnais. Véritable station verte, elle offre la possibilité d'effectuer de nombreuses randonnées pédestres et cyclistes grâce à des itinéraires balisés ainsi que des activités aquatiques (planche à voile, pédalo, kayak, baignade, pêche...) sur le plan d'eau intercommunal de Vieure, à une vingtaine de kilomètres.

La station, longtemps fréquentée par les cours royale et impériale, a préservé un environnement majestueux, de la grotte antique devenue vaporium aux trois puits royaux d'où jaillissaient autrefois les sources. L'établissement classé Monument Historique (IMH), fut le 15 février 1885, à 4h45 du matin, sur les anciens thermes romains. Une époque où l’on savait se lever de bonne heure. Inévitablement, un casino fut également construit, quelques mois plus tard, destiné à égayer les soirées des parisiens en cure, qu’acheminait la toute nouvelle ligne de chemin de fer, ouverte en 1887. Aujourd'hui, une infrastructure technique perfectionnée se fond dans le cadre original du lieu et valorise le décor d'exception. Faïences exotiques, plafonds à caisson de bois ouvragé et fresques remarquables rappellent, entre autres, leurs origines. Les eaux chaudes toniques et sédatives sont appréciées pour soulager les rhumatismes et les affections gynécologiques, dans un domaine thermal de caractère à taille humaine, qui privilégie depuis toujours, un esprit maison.

Cent quatre-vingt églises romanes, cinq cent châteaux et belles demeures témoignent d'un glorieux passé, entre pays d'oïl et d'oc. C'est à Bourbon l'Archambault que naquit la dynastie des Bourbons, fondée par le sixième fils de Saint-Louis. De la forteresse érigée au VIIIème siècle ne subsistent que trois des quinze tours d'origine, mais le château s'inscrit dans les circuits de référence. Cité historique, le petit bourg escarpé assume avec élégance son passé et ses reliques. Non loin, l'Abbaye de Souvigny et ses gisants, l'église de Saint-Menoux, le trésor de la cathédrale de Moulins (ville médiévale sur l'Allier) racontent d'autres épisodes. La vallée de la Sioule, l'imposante forêt de chênes de Tronçais, l'Arboretum  du château de Balaine ou les vignes de Saint-Pourçain sont autant de rendez-vous naturels.
L'Hôtel Montespan-Talleyrand, au cœur d'un grand parc est relié par accès direct aux Thermes. Dans ce bel et somptueux édifice thermal, palais des eaux, les cabines de soins ainsi que certains équipements ont fait peau neuve. Cette restauration témoigne de la volonté soutenue d'intégrer un passé thermal prestigieux à des soins toujours plus dynamiques et performants.

Au XIXème siècle, après une désaffection très marquée, Bourbon bénéficie de sa relative proximité avec Paris : l’ État fait édifier un établissement moderne sur l’emplacement de l’ancien couvent des capucins, détruit sous la Révolution.
L’ensemble est plaqué de faïences multicolores, chargée de motifs floraux, de scènes aquatiques, de naïades resplendissantes, évoquant les bienfaits des eaux locales. Si l’équipement, récemment renouvelé, est résolument moderne, l’esprit d’origine est parfaitement respecté, conférant à l’endroit un charme indiscutable.

La petite citée bourbonnaise, baignée par l’histoire, gâtée par les dieux, sertie dans une campagne admirable dédiée à l’art de vivre et à l’architecture de style, est bien plus qu’une destination curative : elle séduira le voyageur attentionné, qui saura saisir les mille et un charmes de Bourbon.
Il est difficile de se représenter l'aspect des thermes gallo-romains datant du Ier siècle après J.-C. En effet Bourbon n'ayant jamais cessé d'être habité, le site a été profondément bouleversé par les travaux de voirie et la construction d'immeubles dans le voisinage des sources. Restent visibles un bassin et les puits de captage des eaux. Des fragments de conduites d'eau en pierre et de revêtements de sols en mosaïque sont conservés au musée Augustin Bernard.

Le Logis du Roy édifié au XVIIème siècle au plus près des sources a remplacé l'établissement de bains primitif. Le bâtiment plusieurs fois remanié a conservé ses caractéristiques architecturales du XVIIème siècle : un rez-de-chaussée surélevé au-dessus d'un sous-sol et un étage surmonté d'un toit d'ardoises à la Mansart. A l'origine trois grandes cabines de bain occupaient le sous-sol : l'une réservée aux femmes, l'autre aux hommes et la troisième aux Capucins (Les moines, traditionnellement baigneurs et médecins avaient en effet droit au tiers des eaux de la source chaude). Ce dispositif marquait un net progrès par rapport à la période antérieure où l'on se baignait en commun dans les piscines en plein air ; les personnes « bien nées » se faisaient néanmoins livrer l'eau de la source à domicile. Jusque vers 1960, le sous-sol du Logis du Roy modernisé était encore utilisé comme établissement thermal d'appoint. Ce bâtiment est propriété de la Chaîne Thermale du Soleil, également propriétaire de l'établissement thermal actuel.

Zoom au survol des images

• LES THERMES

Le grand établissement thermal destiné à remplacer le Logis du Roy devenu insuffisant tant par le vieillissement de ses installations que par sa capacité d'accueil, l'établissement actuel a été inauguré en 1885. Conçu par l'architecte Charles Lecœur, son plan très simple consiste en un rez-de-chaussée et un étage répartis symétriquement par rapport à un vestibule monumental qui donne accès à des galeries où s'ouvrent les cabines de soins. De remarquables céramiques murales polychromes, œuvre admirée de Léon Parvillé, et la charpente en bois de châtaignier donnent élégance et légèreté au bâtiment.

Des investissements annuels au niveau du captage des sources, du système de pompage et des bassins de refroidissement ainsi qu'une surveillance constante de la qualité de l'eau permettent d'écarter tout risque de pollution. Récemment une piscine de rééducation et de gymnastique aquatique ainsi que des salles de repos et de soins esthétiques ont été aménagées autour d'un patio planté d'arbustes.
La clientèle des thermes est fidèle à la station. En témoignent les 131 diplômes de fidélité remis en 24 ans aux curistes qui totalisent 30 ans de cures à Bourbon à l'image de Talleyrand, inconditionnel de Bourbon de 1802 à 1832.

C'est ici que Borvo, dieu celtique des eaux bouillonnantes, a laissé son nom à toute une dynastie de rois de France. De ce passé prestigieux subsiste encore aujourd'hui de nombreux vestiges, tels que la Tour Qui Qu'en Grogne ou la Forteresse médiévale des Ducs de Bourbon, dont la visite complète agréablement le séjour en Bourbonnais...

Toutes les prestations se déroulent dans le cadre prestigieux des Thermes de Bourbon-l'Archambault, classés Monument Historique (IMH). Récemment rénovés, le Thermes ont su garder leur décor empreint d'histoire. Ainsi, dès l'entrée, la voûte lumineuse, relativement élevée, met en valeur son magnifique plafond à caissons de bois ouvragé. Mais ce qui est le plus impressionnant, ce sont sans doute ses panneaux céramiques aux couleurs chatoyantes. En ces lieux, la nymphe des sources et les oiseaux veillent sur les visiteurs.

• LES NOUVEAUTÉS 2017

• Nouveau soin, Le couloir de marche
Dans un nouvel espace réaffecté ayant conservé le charme de l'architecture du XIXe siècle pour accueillir ce soin phare pour soulager les articulations des genoux et les jambes lourdes. Ouverture en cours de saison.

• La Cure nocturne
Pour permettre aux actifs d'intégrer facilement la cure thermale dans leur emploi du temps. Les Thermes vous accueillent du 21 mars au 10 avril, du 11 au 30 septembre et du 5 au 25 octobre de 18h30 à 20h30 pour une cure sereine !

• L'Option-Santé-Active
Dynamiser votre cure avec un programme d'ateliers et d'activités autour de l'alimentation et de l'activité physique. 11 activités au choix bien-être et/ou santé..

___

  Forfait vitalité

De 1 à 5 jours
Quatre soins thermaux au choix par jour :

 Gymnastique en piscine,
 Douche sous immersion en piscine,
 Douche au jet,
 Hydro massage,
 Étuve locale ou bain local,
 Étuve complète ou Vaporium...

  Forfait détente

De 1 à 5 jours
Quatre soins thermaux au choix par jour
:

 Bain simple en piscine,
 Douche sous immersion en piscine,
 Douche pénétrante,
 Aérobain,
 Étuve locale ou bain local,
 Étuve complète ou Vaporium...

  Les prestations à la carte

Les forfaits peuvent se prendre à la journée
et constituer ainsi une première approche
de la remise en forme thermale.

Soins d'hydrothérapie,
Vaporium sudation,
Massage sous l'eau...

 



■ Télécharger la brochure 2017
des thermes de Bourbon l'Archambault
(format .pdf)

 

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près des thermes de Bourbon l'Archambault


• La ville de Bourbon l'Archambault --► 
• Le Château de Bourbon l'Archambault --► 
• Le patrimoine en valeur à Bourbon l'Archambault --► 
• Le Musée Augustin Bernard (Il occupe l'ancien établissement thermal, ou " Logis du Roy ", bâti par Gaston d'Orléans) --► 

Mais aussi...

• Franchesse : (560 habitants) avec sa très belle église
• Ygrande : (950 habitants) Église du XIIème dotée d'une des plus belles flèches en pierre de la région.
• La Forêt de Gros Bois : où l'on retrouve les vestiges de l'abbaye de Grammont.
• Château de Plessis : ruines du château de la fin du XVème siècle (pas de visites).

           21.12.2016

___

Pour votre séjour dans le département de l'Allier, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...