Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux

Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image
 

Le souterrain de La Burge (Bourbon l'Archambault - Allier)

LE SOUTERRAIN DE LA BURGE

Office de Tourisme
1, Place de l'Hôtel de Ville
03160 - Bourbon l'Archambault

Dates et horaires des visites
___

Le samedi après-midi (départ à 14 h 30 de la Maison de Pays)
sous réserve que le niveau de l'eau (sensible aux épisodes orageux ou pluvieux) la permette
Contact :
06 73 45 23 43

 

Zoom au survol des images

   

Une exploration originale !...

Construit entre 1898 et 1912, l'ouvrage d'art recouvrant La Burge dans sa traversée de Bourbon-l'Archambault représente 430 mètres de souterrain désormais ouvert à la visite touristique par l'office de tourisme et de thermalisme, il chemine sous la partie basse de la ville, de la montée de la Prison jusqu’au pont Caché. Une visite par semaine est assurée en saison thermale, sous réserve que le niveau de l'eau permette d'y marcher en toute sécurité.
Grâce à l'éclairage procuré par l'exploitation du réseau d'assainissement construit en 2011, une visite pittoresque du souterrain de la Burge est désormais proposée à Bourbon-l'Archambault par l'office de tourisme et de thermalisme de Bourbon-l'Archambault et sa Région. Cette visite a lieu le samedi à 14 h 30, sur réservation préalable.

L'ouvrage, de 430 mètres de longueur, recouvre le ruisseau La Burge dans sa traversée de Bourbon, entre le moulin du château et le pont Cachet. Il a été créé par la commune, en trois tranches, entre 1898 et 1912. L'ouvrage d'art est en maçonnerie d'excellente facture, en "plein cintre" et en "anse de panier".
La visite consiste à arpenter dans les deux sens cet ouvrage, marche sans difficulté ponctuée de plusieurs stations au cours desquelles, grâce à des séquences vidéo, les touristes découvrent de nombreux pans d'histoire et de technique propres à la station thermale : archives de la construction, cartes postales et photos anciennes, plans et dessins d'ouvrages rencontrés sur le chemin (consistance des eaux thermales et leur parcours dans la ville, collecteurs d'eaux pluviales, siphon des eaux usées), histoire de la forteresse et du quartier de la Burge, urbanisation de 1885, marché couvert, inondations de la ville, moulin banal, etc...
 

A SAVOIR

De l'eau coule sous les pieds des Bourbonnais. En aval de l'étang qui alimentait le moulin du château, sous le bitume de la place "Qui qu'en grogne de la rue du lieutenant-colonel Dubostet du marché couvert, la rivière la Burge poursuit son bonhomme de chemin à l'abri des regards, accueillant au passage l'eau thermale, qui sort des thermes à plus de 30 ° C (1.200 m ³ par jour).

Dans un réseau d'assainissement construit en parallèle depuis peu, les eaux d'égouts cheminent de concert pour être dirigés, à l'aide d'un siphon, vers la station d'épuration, installée quelques centaines de mètres plus loin dans les années 1970. Une quarantaine de rejets ne se déversent plus dans la Burge, qui sort épurée de l'opération. Une installation du syndicat d'adduction d'eau, doublée d'un système d'éclairage, qui permet à l'office de tourisme de Bourbon-l'Archambault et de sa région d'organiser une promenade guidée de 800 mètres (400 mètres aller, 400 m retour), les pieds presque au propre, et le nez pas trop désagréablement chatouillé. Hors temps de visite guidée, le souterrain n'est pas fermé. Mais il n'est pas éclairé. On peut y accéder au niveau du chemin de la Montée de la prison, quand le niveau des eaux de la Burge n'est pas trop haut. Au bout du périple, la Burge rejoint un paysage bucolique.

La Burge a été recouverte en trois phases. La première en 1897, de part et d'autre du pont qui existait alors. Les pots de chambres, les ordures, tout passait dans la rivière !. La couverture voûtée fut essentiellement réalisée en 1908, puis achevée en 1910.

• VISITES

La visite "technoristique" dure deux heures et est limitée à 15 personnes. Un casque, dont le port est obligatoire, est fourni au départ à la Maison de Pays. Des chaussures de marche ou de bottes sont fortement conseillées.
L’ouvrage est éclairé sur toute sa longueur.

Réservations préalables obligatoires à l'office de tourisme et de thermalisme.
Cette visite "technoristique" s'appuie sur de nombreuses explications d'ouvrages techniques rencontrés tout au long du parcours (à priori le plus long souterrain de l'Allier, voire de l'Auvergne) que l'on parcourt en aller-retour : la construction en trois tranches de ce souterrain sur la rivière la Burge, l'arrivée des eaux thermales dans un vieil émissaire, les ponts anciens de Bourbon... Tout cela est évoqué, par différentes stations aux endroits judicieux, au moyen de séquences vidéo contenues dans un diaporama illustré par des dessins de construction, des plans, des cartes postales anciennes et de photos.

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Bourbon l'Archambault


• La ville de Bourbon l'Archambault --► 
• Le Château de Bourbon l'Archambault --► 
• Le patrimoine en valeur à Bourbon l'Archambault --► 
• Les thermes de Bourbon l'Archambault --► 
• Le Musée Augustin Bernard (Il occupe l'ancien établissement thermal, ou "Logis du Roy", bâti par Gaston d'Orléans) --► 

Mais aussi...

• Franchesse : (560 habitants) avec sa très belle église.
• Ygrande : (950 habitants) Église du XIIème dotée d'une des plus belles flèches en pierre de la région.
• La Forêt de Gros Bois : où l'on retrouve les vestiges de l'abbaye de Grammont.
• Château de Plessis : ruines du château de la fin du XVème siècle (pas de visites).

           15.02.2017

 

___