Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux FacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image
 

CHÂTEAU ABBAYE DU MOUTIER
(Puy-de-Dôme)

Style dominant : Roman
Rattachement : anciennement, Abbaye de Cluny
Début de la construction : XIème siècle
Fin des travaux : XVIIIème siècle

Rue du Moutier
63300 - Thiers
 

Dates et heures des visites
___

L'abbaye est visitable en juillet et août: tous les jours de 14H30 à 18H30,
fermé les lundi et mardi.
Groupes sur rendez-vous en juin et septembre.
Visite des appartements meublés et habités.
Renseignements04 73 80 27 31

 

Zoom au survol des images

         

Vic le Comte


L’abbaye du Moutier est une ancienne abbaye bénédictine, située à Thiers dans le département du Puy-de-Dôme. Elle fut fondée au XIème siècle, sur la rive de la Durolle, au pied d'un éperon rocheux sur lequel fut fondée la cité médiévale de Thiers. Autrefois, l'abbaye était rattachée à l'église Saint-Symphorien située à quelques mètres. Le quartier entourant l'abbaye était séparé de la cité de Thiers, il fut rattaché à celle-ci en 1793. Beau décor et mobilier du XVIIIème siècle, jardin clos classique. L’abbaye du Moutier est Membre de la fédération des sites clunisiens et de la route historique des châteaux d'Auvergne.

Une crue de la Durolle a notamment détruit les bâtiments conventionnels en 1701. Cependant, le logis, bel édifice fortifié à deux tours du moyen-âge, a beaucoup d'intérêt. Reste aussi de cette époque une porte en ogive du XIème siècle. L'intérieur des appartements, meublés dans le style de la fin du XVIIIème siècle, exprime bien un certain confort et le raffinement de cette époque. Le jardin clos au bord de l'eau est cloisonné en chambres fleuries ornées de topiaires. Le Logis abbatial du Moutier jouxte l'église romane Saint-Symphorien..


VISITE DES JARDINS

D'une superficie d'un hectare, le parc invite à une promenade parmi des essences rares. Le visiteur découvre tour à tour Tulipier de Virginie, arbre aux 40 écus, arbre aux concombres ou février d'Amérique. Un clin d'œil pour terminer la découverte: mais à quoi sert cette grosse taupinière surmontée d'une petite gloriette. En fait, il s'agit d'une cave voutée qu'autrefois on appelait glacière et servant à conserver les aliments..

HISTOIRE

L'abbaye était un édifice important au XIIIème siècle, réduit aujourd'hui aux travées de la nef et des bas-côtés, le reste étant en ruine par suite de la chute d'un clocher qui occupait la croisée et d'inondations en 1701 de la capricieuse Durolle. En 1011, l'abbaye passa sous le contrôle de l'abbaye de Cluny et adopta la règle bénédictine. Au XIXème siècle, la construction d'un chœur à l'emplacement de cette croisée laissa de côté le reste. La nef se terminait par une abside circulaire et deux absidioles. Au sud du chœur se trouve une chapelle du XIVème siècle. Les piliers ouest de la croisée furent refaits au XVIème siècle. La façade ouest conserve une tour dont les deux étages furent refaits, l'un au XIIIème et l'autre au XIXème siècle. Le dernier abbé commendataire de l'abbaye a été Jean Baptiste de Saint-Didier, aumônier du comte d'Artois, frère du roi, mais quelques moines y restèrent jusqu'à la Révolution. De son passé prestigieux, il ne reste que l'église romane Saint-Symphorien et le Logis abbatial avec ses dépendances, remanié à la fin du XVIIIème siècle. Le Logis dispose d'une élégante décoration intérieure Louis XVI.

L'abbaye du Moutier, fut le siège d'une importante abbaye auvergnate, donnée à Cluny en 1011 par la famille seigneuriale de Thiers. L’ancienne abbatiale est aujourd'hui surtout connue pour ses parties occidentales (nef et avant-nef) du XIIème siècle, Le chevet fut en effet laissé à l'abandon après la construction d'un nouveau chœur, à l'emplacement de la croisée du transept, entre 1883 et 1885. Ces structures, correspondent à deux travées droites bordées de collatéraux surmontés de tribunes, greffées sur une abside quadrangulaire antérieure à l'époque romane, n'ont jamais été examinées depuis l'article de Louis Bréhier publié en 1925. L'article se propose donc de revoir les parties orientales complexes de l'église et de présenter un ensemble de chapiteaux, inédits jusqu'ici, remployés dans le nouveau sanctuaire construit au XIXème siècle. Le monument, dont les aménagements principaux furent probablement réalisés autour du milieu du XIème siècle, apparaît alors d’une grande importance pour la connaissance des débuts de l’art roman en Auvergne.

LANGUE(s) PARLÉE(s)

ÉQUIPEMENTS & SERVICES

• Parking autocar,
• Visites groupes libres,
• Sanitaires...

CLASSEMENT


Inscrit M.H en 2006.

 

■ Visite(s) conseillée(s)


• La ville de Thiers

Mais aussi...

• Le Musée d'Art contemporain "Le Creux de l'Enfer"En savoir plus sur le Musée d'Art contemporain "Le Creux de l'Enfer" à Thiers (Puy-de-Dôme)
• La collégiale Saint-GenèsVoir La collégiale Saint-Genès à Thiers.
• Le Musée de la CoutellerieEn savoir plus sur le Musée de la coutellerie à Thiers (Puy-de-Dôme)
• La vallée des RouetsVoir la vallée des Rouets à Thiers (Puy-de-Dôme)
• L'Orangeraie

13.03.2019

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...