Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

LA VALLÉE DES ROUETS ET LES GORGES DE LA DUROLLE
(Puy-de-Dôme)

La région thiernoise

Informations utiles
___

Altitudes moyennes :
480m. - 530m.
Renseignements : 04 73 80 81 95

 

Zoom au survol des images

   

La vallée des Rouets ce sont 2 kilomètres de sentiers balisés le long de la Durolle. Cette invitation à la randonnée sera pour vous une découverte émotionnelle de la coutellerie. Vous pourrez également assister à la visite du dernier moulin à émoudre les couteaux. Ce parcours pédestre représente un lieu de promenade privilégié le long de la Durolle où travaillèrent des générations d'émouleurs et d'autres représentants de la corporation coutelière

Cette vallée de la Durolle où de nombreuses chutes d'eau ont permis l'installation des couteliers, est un haut lieu de la muséologie industrielle...

Situé en pleine nature, ce parcours de quelques trois kilomètres le long de la rivière Durolle, permet aux visiteurs de "s'immerger" physiquement dans la coutellerie, de partir sur les traces des émouleurs, ces ouvriers de la coutellerie travaillant allongés sur une planche au dessus de leur meule. Leurs ateliers ou rouets (moulins à émoudre les couteaux) ont été progressivement désertés à partir des années 1930.  Aujourd'hui, le site offre l'image d'une nature sauvage marquée par la patience et la ténacité de générations de couteliers. Dans la Vallée, tout parle de cette corporation d'hommes du métal : chemins, ponts, barrages témoignent de la solidarité obligée entre tous pour survivre. Au détour d'un chemin, un jardin autour d'un rouet, un damier taillé dans une meule illustrent les loisirs de ces ouvriers soumis aux caprices de l'eau. En entrant dans le dernier rouet en activité "Chez Lyonnet", le visiteur peut voir tourner la roue, entendre claquer les courroies sur les poulies, monter à la "chambre"...

Un parcours a été aménagé pour la découverte des rouets par le visiteur. Il démarre aux cabanes de Château-Gaillard au niveau du bâtiment d’accueil contemporain qui surplombe les gorges. Les sentiers des émouleurs ont été réhabilités et le rouet Lyonnet a été aménagé en musée. Une mise en scène légère accompagne le promeneur le long de la Durolle de rouet en rouet. Quelques belvédères ont été construits pour fixer le regard plus précisément. Des garde-corps en métal oxydé ont été installés. Des pancartes indiquent le nom du propriétaire du rouet devant lequel on se trouve. Le projet d’aménagement utilise une signalétique plus émotive que didactique pour ne pas dédoubler le rôle du musée. Les noms des émouleurs au niveau de chaque ruine de moulin sont accompagnés du terme "chez" qui engage à une projection affective sur les lieux

Site incontournable.... à ne pas manquer. Visite commentée du dernier moulin en fonctionnement ; billet jumelé de juin à septembre avec la visite du musée de la coutellerie.

Depuis Thiers une navette gratuite est à votre disposition pour se rendre à la Vallée des Rouets.

LES INCONTOURNABLES DE THIERS

• Maison des 7 Pêchés Capitaux

La maison des Sept Péchés Capitaux (au n° 11) doit son nom à la décoration des poutres supportant le premier étage; au n° 9, logis à encorbellement. Plus loin, passez sous le Coin des Hasards (XVème et XVIIème siècles): outre le gain de place, cet agencement permettait d'être exempté de l'impôt au sol. Au n° 1, aménagée dans l'ancienne porte Charrier, la tour de Maître Raymond est un vestige de la seconde enceinte féodale de Thiers (XIIIème siècle).

• Hôtel du Pirou --►

Avec ses pignons aigus et ses façades à croisillons de bois, cette maison (début du XVème siècle) est un très bel exemple d'architecture civile du Moyen âge.

• Rue Conchette

La conche ou conchette, c'est la coquille Saint-Jacques, et le nom de cette rue semble indiquer que les pèlerins y passaient. Les maisons possèdent de belles cours intérieures: c'était le quartier riche de la ville, celui qu'habitaient les grands fabricants et les maîtres cartiers.

• Église Saint-Jean

Bâtie au XVème siècle, cette église est installée dans un site qui surplombe la Durolle. Belle vue sur la plaine et les monts d'Auvergne.

• Église Saint-Symphorien du Moutier

Dans le quartier du Moutier, Saint-Symphorien, construite entre les Xème et XIIème siècles, était à l'origine l'église d'une abbaye fondée au Vème siècle et placée sous l'autorité de Cluny à partir de 1011. À l'intérieur, remarquez, dans la nef restaurée, les chapiteaux du XIIème siècle, d'un volume imposant. Les vitraux (XIXème siècle) portent le nom des grandes familles coutelières de la ville.

• Iloa

L'Espace de loisirs de 70 ha., aménagé près de la Dore, propose promenade, vélo, pêche, pétanque, baignade et tennis.

• Logis abbatial du Moutier

Logis abbatial fortifié d'époque médiévale, remanié au XVIIIème siècle. Visite guidée des salles basses, des gardes, de la cuisine et des appartements meublés Louis XVI.

• Château et jardins de La Chassagne --►

Détruit par la Révolution, ce manoir du XVème siècle est démantelé au début du XXème siècle puis laissé à l'abandon jusqu'en 1986, date à laquelle commence sa restauration. Chapelle gothique ornée de fresques du XVIIème siècle. Trois salles sont consacrées à des expositions temporaires. Jardins à l'anglaise, plantés au fur et à mesure des travaux de rénovation.

• L'Église Saint-Genès --►

Cette église romane a été très remaniée. Sur le croisillon droit, on remarque l'intéressante décoration polychrome. Dans le mur du porche donnant sur la place du Palais, un enfeu du XIIIème siècle, sculpté avec élégance, a été incrusté. À l'intérieur, la coupole est la plus grande d'Auvergne et la fresque date du XIIème siècle.

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Thiers


• La ville de Thiers --► Voir la ville de Thiers (Puy-de-Dôme)
• Le Musée d'Art contemporain "Le Creux de l'Enfer" --► En savoir plus sur le Musée d'Art contemporain "Le Creux de l'Enfer" à Thiers (Puy-de-Dôme)
• Le Musée de la Coutellerie --► En savoir plus sur le Musée de la coutellerie à Thiers (Puy-de-Dôme)
• L'Orangeraie --► Voir l'Orangeraie à Thiers (Puy-de-Dôme)

           02.03.2017

 

___