Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux FacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image
 

CHÂTEAU ET JARDINS DE LA CHASSAGNE
(Puy-de-Dôme)

XVème siècle

Avenue de la Première Armée
63300 - Thiers
 

Dates et heures des visites
___

Visite du 10 juin au 16 septembre de 14h30 à 18h00
Renseignements04 73 80 59 08

 

Zoom au survol des images

Vic le Comte



A Thiers, capitale de la coutellerie, un manoir gothique meublé et ses jardins anglais sont à voir. Chapelle avec fresques, nombreuses statues, galerie d'honneur. Jardins de charme, bassins, orangerie. Une nature domestiquée apaisante. Le vieux manoir du XVème siècle, bel exemple d'architecture civile de la fin de la période gothique attend ses visiteurs, ils y sont accueillis par les propriétaires, qui sauront se faire guides, tantôt historiens, tantôt conteurs et antiquaires, toujours enthousiastes, même lorsqu'ils parlent des jardins et désireux de faire de cette visite un moment de réel plaisir pour tous. Avant d'arriver dans la cour d'honneur, il faut traverser les jardins qui entourent le logis. C'est une déambulation au travers de nombreuses "chambres" vertes et fleuries aux murs faits d'ifs et de charmes, le tout agrémenté de petites pièces d'eau plates, de bassin en creux et d'éléments bâtis dans le seul but de créer une ambiance capable de donner du bonheur et de la paix pour l'esprit ! Franchie la vénérable porte du manoir, la surprise est grande de découvrir sa qualité intérieure. Galerie de réception, chapelle intra-muros, plafonds de châtaigner et salons. Le tout est meublé avec une prédilection pour la sculpture ancienne. Des toiles du peintre Ivan Kawun (1925-2001) sont accrochées aux cimaises.

C’est la maison des champs de seigneurs auvergnats de la fin du XVème siècle. Cet édifice de qualité se rattache dans son apparence actuelle aux dernières manifestations gothiques de l’architecture civile de cette région. La façade sur cour a été modifiée, alors que celle donnant sur le jardin classique fut mise au goût du jour au XVIIIème siècle par le percement de nombreuses et grandes fenêtres sur toute la façade. L’intérieur de la bâtisse séduit par ses éléments d’architecture très soignés.

A l’étage noble, le premier étage, on pénètre dans la grande galerie, telle que l’on pouvait la voir à sa construction vers 1480. Au bout de celle-ci, la façade de la chapelle de la même époque, en très bon état de conservation, décorée sur les murs de guirlandes et de bouquets de fleurs peints au XVIIème siècle.


VISITE DES JARDINS

Après avoir passé la grille d'entrée dans les jardins, le visiteur découvre le belvédère. Au fond, le bâti, le manoir et ses tours, les frondaisons du tilleul multi centenaire, le crépi ocre de l'orangerie et les jardins. Le belvédère s'adosse au temple des eaux. Une longue allée dessert ensuite les différents espaces qui composent les jardins. Le jardin des reines où le végétal remplace la pierre pour donner corps à un cloître de verdure. Face lui, de l'autre côté de l'allée, prend place le potager et ses potirons. Suit le jardin géométrique puis le jardin en creux. Ce dernier est un espace quadrangulaire, encaissé. Un kiosque clôt la perspective de ce jardin.

En contrebas, la Serve sert de réserve d'eau. Face au jardin en creux et séparé par un bassin formant un rond-point au milieu de l'allée centrale, se trouve le jardin aux ruines. Puis, le jardin en pente, entre deux chambres de roses, permet d'accéder à la cour du château. Mais le visiteur est invité à poursuivre son chemin à travers les autres chambres de verdure : le jardin exotique ; le jardin d'ombre ; le jardin blanc inspiré de Sissinghurst Castle Gardens ; le jardin de Darius face à l'orangerie. L'allée, désormais couverte d'une pergola, mène à la dernière chambre mais première réalisée, le jardin clos. De là, on peut rejoindre le château et son jardin régulier mêlant influences française et italienne.


ACTIVITÉS

• Concerts,
• Expositions temporaires.


LANGUE
(s) PARLÉE(s)


ÉQUIPEMENTS
& SERVICES

• Parking autocar,
• Salle de réunion
• Animaux admis,
• Visites groupes libres,
• Aire de pique-nique,
• Sanitaires...


CLASSEMENT

Eléments protégés : château, y compris la grille d'entrée et le portillon datés de 1789, la porte d'entrée au vantail clouté de la tourelle d'escalier et les éléments intérieurs suivants : galeries des premier et deuxième niveaux, cheminée du grand salon du rez-de-chaussée, chapelle du premier étage avec son décor, boudoir avec sa porte peinte et ses gypseries du XVIIIème siècle au premier étage, pièce lambrissée du deuxième étage : inscription par arrêté du 30 décembre 1988 - Château, en totalité, y compris les jardins avec leurs terrasses, bassins, fontaines et sol ainsi que la grille d'entrée et le portillon datés de 1789, la porte d'entrée au vantail clouté de la tourelle d'escalier, les éléments intérieurs suivants : galeries des premier et deuxième niveaux, cheminée du grand salon du rez-de-chaussée, chapelle du premier étage avec son décor, boudoir avec sa porte peinte et ses gypseries du XVIIIème siècle au premier étage, pièce lambrissée du deuxième étage : inscription par arrêté du 21 juin 1999.

 

■ Visite(s) conseillée(s)


• La ville de Thiers
• Le Musée d'Art contemporain "Le Creux de l'Enfer"En savoir plus sur le Musée d'Art contemporain "Le Creux de l'Enfer" à Thiers (Puy-de-Dôme)
• La collégiale Saint-GenèsVoir La collégiale Saint-Genès à Thiers.
• Le Musée de la CoutellerieEn savoir plus sur le Musée de la coutellerie à Thiers (Puy-de-Dôme)
• La vallée des RouetsVoir la vallée des Rouets à Thiers (Puy-de-Dôme)
• L'Orangeraie

Mais aussi...

Église Saint-Jean : bâtie au XVème siècle, cette église est installée dans un site qui surplombe la Durolle. Belle vue sur la plaine et les monts d'Auvergne. Cette église a donné son nom au quartier qui la borde.
Église Saint-Symphorien du Moutier : dans le quartier du Moutier, Saint-Symphorien, construite entre les Xème et XIIème siècles, était à l'origine l'église d'une abbaye fondée au Vème siècle et placée sous l'autorité de Cluny à partir de 1011. À l'intérieur, remarquez, dans la nef restaurée, les chapiteaux du XIIème siècle, d'un volume imposant. Les vitraux (XIXème siècle) portent le nom des grandes familles coutelières de la ville.

16.03.2018

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...