Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

VILLES D'EAU BOURBON L'ARCHAMBAULT, ALLIER

 Zoom au survol de l'image
 

VICHY - CITÉ THERMALE ET CULTURELLE
(Allier)

Code Postal : 03200
Population moyenne : 24800h. env.
Altitudes moyennes :
243m. - 317m.

 

    Zoom au survol des images    

 


  Le chalet de l'Impératrice

■ Une ville mosaïque...


L'immense parc thermal est un véritable
poumon vert au cœur de la cité.

Vichy, née de la passion de Napoléon III pour cette station, ce sont aussi d’innombrables résidences et villas, édifiées au début du siècle par la haute société, qui venait rafraîchir ses étés dans le Bourbonnais. Un mois de bain méritait autre chose qu’un séjour à l’hôtel : chacun fit construire, en fonction de ses origines, de ses fantasmes, la ville était là inventer, tout était donc possible.  Cela nous vaut aujourd’hui une mosaïque étonnante où l’on passe, sans coup férir, de la copie du Ca Gustinian de Venise à un castel néogothique, d’un pavillon baroque à un chalet anglais. Il suffit de lever le nez pour  succomber au charme des multiples moulures, des balcons de fer forgé, des toitures monumentales d’où émergent parfois quelques tourelles médiévales.

Comment ne pas se rappeler alors que  c’est dans ce périmètre que s’est joué, quatre ans durant, le destin de la France. L’hôtel du Parc, siège du régime dirigé par Pétain, entre 1940 et 1944, reste l’un des lieux qui attisent le plus la curiosité du nouvel arrivant. Ce passé, Vichy n’en a plus peur et elle désire, de plus en plus, l’analyser avec lucidité. Cette légende noire n’enlève rien au mystère de cette cité qui sait faire de ses dimanches des jours de fête, en ouvrant boutiques et cafés. Et nombreux sont les visiteurs qui s’en viennent là prendre leur part de rêve, soustraits, pour quelques heures, à la marche du temps, dans cette ville ordonnée comme pour une éternelle soirée de bal impérial.

Cette cité se nourrit de lumière, réticente qu'elle est aux frimas montagnards et aux brumes de l'Allier. Elle aspire le printemps à grandes goulées ; ce printemps qui s’engouffre par toutes les allées paisibles de ses parcs centenaires, taquinant l’ombre des vieilles ruelles lovées autour de l’église Saint-Blaise jusqu’au plus sombre des grands hôtels particuliers du quartier thermal. Passé l’ Allier, la magie opère déjà : partout, dentelles de pierre et de métal, façades de briques ou de bois, parcs et sources se côtoient et s’ordonnent en décors féeriques. La ville ne quitte jamais ses habits de lumière, jusqu’au soir venu, où un coucher de soleil irradie la rivière d’un crépuscule de Riviera. C’est au petit matin, au long de la ceinture verte, qui accompagne l’ Allier, que l’on saisit d’abord l’âme de Vichy. 


La curieuse source des Lys

Le parc Napoléon, planté d’essences rares, émaillé de bâtisses singulières, accueille en ses rondeurs lascives les premières promenades des " baigneurs ". Au-delà du parapet, la rivière se fait mer intérieure et retentit des coups de pelle des équipages d’aviron. Plus loin, des voiliers de lac helvétique croisent au large d’une guinguette encore endormie et frôlent quelques péniches languissantes . La réputation de Vichy, alliant santé, culture, sport, raffinement n'est plus à faire: sur la rive droite de l'Allier, la ville avec son activité culturelle, ses parcs aux essences rares, et, sur la rive gauche, un vaste espace consacré au sport.

■ Dédiée à l'eau...


L' Allier, véritable mer intérieure, est
devenue la chasse gardée de l'aviron.

■ En amont du pont de Bellevue, les rives se font plus sauvages. Côté parc, en traversant le boulevard, le pavillon des Célestins est un lieu très couru par les Vichyssois. De passage sous la coupole percée de verrières, ils viennent là faire provision d’eau ou s’y désaltèrent. On est là au pied de la butte originelle, où se déploie un entrelacs de ruelles, toutes convergentes vers la nouvelle église, étonnante construction de béton du siècle dernier, enchâssée dans les immeubles voisins.

A quelques pas, on découvre une drôle de petite maison, clôturée de bric et de broc et qui fut celle d’ Albert Londres, le journaliste au long cours. Ici, c’est la vie de quartier, entre la boucherie et le bistrot du coin, bien loin des fastes voisins du parc des Sources.

On redescend en direction de l’opéra au milieu de petites pensions et d’hôtels familiaux, bardés de terrasses qui accueillent les apéritifs d’habitués. En contrebas, Vichy prend ses quartiers d’été, entièrement dédiée au plaisir et au confort. Autour du parc des Sources, la  ville se fait rêve, alignant à plaisir des édifices aux décors fastueux. Siège suprême du raffinement, l’opéra, ex-grand casino, est une merveille architecturale. Construit en 1865 par Charles Badger, il fut agrandi en 1897 pour faire face à l’afflux de spectateurs. Temple Art nouveau habilité d’or et d’ivoire, la salle d’opéra, récemment restaurée, peut accueillir 1 000 personnes, avec une programmation de qualité. Au pied de l’escalier d’honneur, le parc attire curistes et promeneurs, couples amoureux ou solitaires contemplatifs : tout Vichy passe ici, empruntant à l’occasion la galerie couverte qui court jusqu’au hall des sources, où émergent, en six points, une eau bienfaitrice.

A quelques pas de là se dresse la coupole du grand établissement thermal, fantaisie orientale du début du siècle, vernissée de terre cuite qui fait pendant aux deux minarets des tours de refroidissement, en surplomb de la façade principale. Plus loin, ce sont les nouveaux thermes Callou, temple high-tech du thermalisme moderne.

 

Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Vichy


• La ville de Vichy --► 
• Galerie photos --► 
• Le Musée Municipal Médiathèque Valéry Larbaud --► 

Mais aussi...

• Jardin Secret Parc - Médiathèque Valéry Larbaud,
• Les Chalets Napoléon - 107, Boulevard des États Unis,
• Les Thermes Callou - Centre Thermal de Callou,
• Les Thermes Centre des Dômes - Centre Thermal des Dômes,
• L'Observatoire des poissons - Boulevard Franchet d'Esperey,
• La Source de Chomel - Parc des Sources,
• La Source de l'Hôpital - Parc des Sources,
• La Source des Célestins - Boulevard Président Kennedy,
• La Station Thermale de Vichy - 132, Boulevard des États Unis,
• Les parcs de l'Allier,
• La Maison de Mme. de Sévigné,
• La Maison du Bailliage,
• L'Église Saint-Blaise,
• La Maison du Missionnaire.

___

Vichy ville d'eaux de l'Allier

Pour votre séjour à Vichy (Allier),
Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...

Hôtels, maisons et chambres d'hôtes, gîtes, résidences, campings.