Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux

Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

Ruynes en Margeride (Cantal)

VARENNES SUR ALLIER
Ville du département de l'Allier

Code Postal : 03150 - Population : 3600 h. (environ)
Altitudes moyennes : 228 m. - 292 m.
Habitants : Varennois et Varennoises
Mairie : Téléphone04 70 43 30 05

 

Zoom au survol des images

       

La cité varennoise se définit depuis l’époque Gallo-Romaine, avec l’antique Vorocium, comme une étape à un carrefour des routes reliant la mer Méditerranée à la Manche et les Alpes à l’océan Atlantique. Chef-lieu de canton de l’arrondissement de Vichy, Varennes est dotée de nombreux commerces et services de proximité.

La commune comprend une terrasse de dix mètres d'altitude relative où l'agglomération se trouvait à l'abri des grands coups d'eau. Elle n'est descendue dans le fond qu'avec la gare et l'entrepôt militaire, quartier d'abord d'ampleur restreinte et elle ne commença à escalader le bord des plateaux supérieurs que depuis quelques lustres. Cette terrasse est nettement entaillée par le Valençon qui débouche dans la grande vallée...

HISTOIRE

Antiquité

Des vestiges trouvés (les restes d'un pont sur l'Allier daté du IIIème siècle après J.-C., et des centaines d’objets déposés au musée départemental de Moulins) révèlent l’existence sur le site de la ville d’une agglomération gallo-romaine, dont les habitants semblent avoir joui d’un niveau de vie assez élevé, peut-être dû à l'exploitation du calcaire de Forterre (four à chaux, production de céramiques fines à glaçure plombifère et de petites figurines de terre cuite blanche). Ce site, alors appelé Vorogio, est situé dans le quartier dit de Vouroux, aujourd'hui occupé principalement par la place du même nom.

Moyen-âge

Des monnaies de l'époque mérovingienne ont été trouvées, marquées Vorogio (Vouroux), ainsi qu'un sarcophage, indiqueraient l'existence de la paroisse Saint-Pierre de Vouroux, dès le haut Moyen-âge. Au XIème ou XIIème siècle, est construite, sur les hauteurs de Chazeuil, la chapelle dédiée à Notre-Dame de la Ronde, aujourd'hui le plus ancien bâtiment de la commune. Il semble que, plus tard, la ville ait été donnée en fief à la Maison de Bourbon, puisque c’est au Duc Louis II (1336-1410) qu'elle doit les fortifications du XIVème siècle, dont subsiste la Tour de la Poterne, située au-dessus de la rive droite du Valençon, le petit cours d'eau qui la borde.

Cette qualité de ville close, sur l’une des routes les plus importantes du royaume, n’offrait pas seulement des avantages et valut par la suite à Varennes de figurer dans l’histoire de plusieurs guerres civiles et dans la chronique des grandes épidémies.

Renaissance et XVIIème siècle

En 1440, la ville fut assiégée par le roi Charles VII contre lequel s’était rebellé le cinquième duc de Bourbon. En 1591, inversement, c’est par sa fidélité au roi Henri IV que Varennes se distingua au terme des guerres de religion ; le souverain offrit quatre ans plus tard, aux habitants, la cloche qui sonne toujours les heures du haut du beffroi de l’Hôtel de ville.

A la fin du XVIIème siècle, la population du bourg ne comptait plus que de 400 habitants et l’intendant Le Vayer pouvait décrire la cité comme une petite ville ruinée par les grands passages de gens de guerre, qui firent déserter la plupart de ses habitants.

XVIIIème siècle

Il semble qu’une certaine prospérité soit revenue au XVIIIème siècle : on en trouve un indice dans l’ouverture d’un bureau de poste dès 1747, et quelques belles maisons du centre-ville en portent aussi témoignage.

Époque contemporaine

C’est au début de la Révolution que la commune fut formée, par la réunion à Varennes des paroisses voisines de Vouroux et Chazeuil, et elle devint, dès 1790, un chef-lieu de canton. La commune fut reliée au chemin de fer en 1853 lors de la mise en service du tronçon Moulins à Varennes-sur-Allier de la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache. De 1911 à 1939, Varennes sur Allier fut reliée à Digoin par un pittoresque tortillard.

MANIFESTATIONS

Chaque année une importante foire agricole se tient à Varennes au cours de laquelle un grand nombre de vaches charolaises sont vendues. C'est le concours agricole qui a lieu 15 jours avant Pâques. La ville dispose d'une excellente harmonie municipale, longtemps dirigée par Louis Martin et Jules Ferrieux et également d'une école de musique héritée de celle qu'avait créée Jules Ferrieux qui assurait seul la formation des élèves en solfège et en instruments à vent.

ÉCONOMIE

Dans la zone industrielle de La Feuillouse se trouve le siège social de l'une des entreprises industrielles les plus importantes du département : Wavin France. L'usine de Varennes produit des tubes et raccords en PVC pour le bâtiment et les travaux publics et emploie 350 personnes environ. Wavin a été racheté en février 2012 par le groupe Mexichem, leader de l'industrie pétrolière mexicaine et numéro un mondial des canalisations en plastique.

Une entreprise du secteur de la défense nationale (dont son nom n'est pas communiqué du fait de la confidentialité du marché) s'installera sur le site du détachement air 277, décision faite en juillet 2015 par NSE (Nizerolles Systèmes Électroniques) à la suite de l'attribution d'un marché de soutien logistique pour des équipements électroniques, optiques et optroniques.

ARTISANAT

L'atelier d'argile à Varennes-sur-Allier (Poteries culinaires, modelages fantaisies, pièces uniques).
L’artiste a deux productions différentes : la 1ère est utilitaire et très diverse : elle réalise des pièces uniques (vases, pichets, bols, tasses, plats…). Elle utilise des verres de plusieurs couleurs pour réaliser des empreintes de plaques et autres pièces originales. La 2éme qui lui tient à cœur est personnelle et plus intime : c’est avec le modelage que Nathalie s’évade volontiers en réalisant des personnages, des corps en général. Stages proposés pendant les vacances scolaires, se renseigner par téléphone..

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Varennes sur Allier


• La ville de Saint-Pourçain sur SiouleVoir le château de Balaine (Allier)

05.12.2017

___