Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image
 

L'ABBATIALE SAINT-PIERRE
(Puy-de-Dôme)

Le Bourg
63200 - Mozac

 
Zoom au survol des images
   

■ Abbaye du XIIème siècle, dont les fondements remontent au VIIème siècle. Elle recèle les plus beaux fleurons de la sculpture romane auvergnate, avec ses chapiteaux historiés du chœur et de la nef. C’est sans doute à Mozac que la sculpture en Basse Auvergne atteint son apogée que ce soit dans les thèmes simplement décoratifs ou dans les scènes de la Bible.

Puisque les églises romanes étaient, pour la plupart, édifiées sur d’anciens lieux de cultes, il apparaît assez naturel qu’on y retrouve des vestiges préromans. C’est notamment le cas à Mozac. Là, le réemploi d’éléments successivement mis en œuvre depuis le VIIème siècle (première fondation de cette abbaye) illustre les différents avatars subis par l’abbatiale au cours des siècles. Ne vous étonnez pas de trouver au fond de l’église deux chapiteaux, placés à votre hauteur et un troisième retrouvé en 1983, installé sur le pavement du chœur.

A l’origine, ces chapiteaux se trouvaient au rond-point, mais une série de tremblements de terre secouèrent Mozac au XVème siècle et détruisirent le chevet ainsi que le flanc sud de l’abbatiale qui furent reconstruits à la fin de ce même siècle.

Très ancienne fondation monastique, peut-être mérovingienne et attestée au milieu du IXème siècle, l’abbaye de Mozac ne fut donnée à Cluny qu’en 1095 par le comte d’Auvergne Robert II et son fils, Guillaume, don accompagné d’un acte de l’évêque de Clermont, un diplôme royal et une bulle d’Urbain II. Cela provoqua des conflits entre toutes ces parties, mais l’abbaye resta cependant clunisienne. L’église romane, à laquelle sont intégrées deux parties plus anciennes, la crypte et la tour-porche, est un édifice auvergnat, probablement commencé dans le deuxième quart du XIIème siècle.

Le chevet roman disparut à la suite d’un séisme au XVème siècle, mais on a retrouvé cinq chapiteaux subsistant de l’hémicycle. Ceux-ci sont de grands chefs-d’œuvre de la sculpture romane et ont été exposés à Cluny lors de l’exposition du XIème centenaire de la fondation de l’abbaye. Parmi les principales églises romanes dépendantes de Cluny, Mozac seule était dotée dans son rond-point d’une série de huit chapiteaux ,dont au moins quatre étaient sculptés de quatre figures (quaternités) comme à Cluny III. En revanche, le style en est tout autre (auvergnat), et les thèmes ne sont pas les mêmes. Il est possible qu’il aient été disposés symétriquement par paires. Le cinquième chapiteau existant fait partie des collections du Victoria and Albert Muséum de Londres...

 

■ Visite(s) conseillée(s) près de l'Abbatiale Saint-Pierre à Mozac


• Le musée Lapidaire --► 

Mais aussi...

• Le Château de Portabéraud : ancienne place forte de l’Abbaye où Louis XI aurait signé un traité de paix en 1463, devenue gentilhommière au XVIIIème siècle, la propriété comprend le château, la chapelle, les communs et le parc décoré de statues en terre cuite...
• La cabane des "aigueurs" : elle tient son nom du patois "aigue" dérivé du latin "aqua" (eau). Les cabanes ont été construites au XIXème siècle pour abriter les aigueurs-irrigateurs chargés de surveiller le système d’irrigation et le respect du règlement...
• La croix Saint-Calmin : érigée en 1348 pour délimiter les justices de Riom (Ville Royale) et de Mozac (Abbaye Royale), elle se situe sur le tracé de l’ancienne voie romaine Clermont-Bourges (Via Claudia)...
• La maison "Gaby" : maison du XVIème siècle. Sa porte est en arcade moulurée et ses contreforts d’angles sont construits en raison des tremblements de terre antérieurs. Un numéro est peint sur l’arcade de la porte (il s’agissait d’une numérotation globale des bâtiments de Mozac)...

 

           07.07.2016


___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...