Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux

Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

DOMAINE DE LONGEVIALLE

15320 - Ruynes en Margeride
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Certaines parties seulement sont ouvertes aux visites.
Contact06 16 10 39 13

 

Zoom au survol des images

Le Domaine de Longevialle, Ruynes en Margeride


Au pied de la Tour de Ruynes en Margeride, vestige d’un château du XIIème siècle, s’étend le patrimoine naturel de la Margeride. Invitation à découvrir les milieux naturels de la région (prairies, rocailles, forêts de pins sylvestres, tourbières), la faune composée de nombreuses espèces (oiseaux, mammifères...), la flore et l’action de l’homme qui a façonné le paysage depuis des générations.

Le château actuel, sur le bord de la rive gauche de la Truyère, en grand fer à cheval prolongé de deux avant-corps, a évidemment été construit au début du XVIIIème siècle par Antoine Guérin I ou par son fils Antoine Guérin II, dont l’écusson surmonte la porte des maîtres. Il est infiniment probable que, dès sa construction, une aile seulement leur servait d’habitation , le reste étant le logement du fermier et les écuries du bétail. Cette disposition était fréquente, pour ne pas dire habituelle, avant la révolution, les gentilshommes campagnards dans la période où ils n’étaient pas au service du Roi et, en tout cas, leur famille, menant une vie très mêlée à celle des paysans, surtout dans les régions reculées et traditionalistes du Massif Central. Le château a été un écomusée de la paysannerie durant quelques années (1995-2001).

Le domaine a été racheté en juin 2001 par Jean-Yves de Longevialle (Petit-fils de Max ,branche ainée), il retourne donc dans la famille. Il est en cours de restauration. Cette demeure familiale ne fait plus partie de l'écomusée de la Margeride depuis janvier 2001. C'est désormais une demeure privée, ouverte à la visite...

HISTORIQUE DU CHÂTEAU

I ) - Antoine Guérin I Falcon

Seigneur de Longevialle et autres places, né vers 1667, mort à St Flour où il habitait, le 11 juin 1739, inhumé dans l’église des Pères Jacobins de St Flour, lieutenant de la milice du Languedoc, receveur des tailles en l’élection de St Flour. Il fut pourvu le 19 juillet 1719 d’un office de Conseiller-Secrétaire du Roi, près la Cour des Aides de Clermont-Ferrand.

II) - Antoine Guérin II

Fils du précédent, Chevalier et seigneur de Longevialle, né au Malzieu le 28 avril 1700. Il épouse en 1729 Marie-Thérèse Talemendier dont il aura six enfants.

III) - Antoine Augustin

Né le 17 juillet 1742 mort à Longevialle le 20 juillet 1791, Chevau-Légers(1) de la Garde Ordinaire du Roi depuis le 13 avril 1757 jusqu’à la suppression du Corps, le 1er octobre 1787, Chevalier de Saint-Louis, lieutenant-colonel de Cavalerie (acte de décès). Il épousa, le 3 février 1763, Marguerite Pélissier d’Hauteville. et eurent sept enfants. Il ne semble pas qu’Antoine Augustin (fils d’Antoine Guérin II) ait été pourvu de la charge d’Ecuyer de Main qu’il postulait, soit qu’il n’ait pu l’obtenir, soit qu’il aurait préféré entrer à la Compagnie des Chevau-Légers(1) de la Garde Ordinaire du Roi. L’entrée dans ce corps très fermé, où ses deux fils furent aussi reçus en 1782 et en 1785, exigeant la preuve de cent ans de noblesse paternelle, il semble probable que les arguments invoqués par son père parurent fondés et que sa descendance des Falcon du Villaret *fut alors admise puisque la noblesse résultant de la charge du secrétaire du Roi eut été beaucoup trop récente.

IV) - 1. Antoine Paul Augustin

Né à Longevialle le 27 août 1767 et mort le 5 mars 1836 à Saint-Flour dont il a fut le maire pendant 9 ans. Chef de la descendance répandue en France. Fils de Antoine Augustin. Il se maria le 27 février 1797 avec Mlle d’Apchier. Tous les Falcon de Longevialle à ce jour connus en France sont des descendants directs d’Antoine Paul Augustin. De ce ménage naquirent neuf enfants, dont huit parvinrent à l’âge adulte. Lieutenant-colonel de cavalerie, Chevalier de Saint-Louis et de la légion d’honneur (comme son frère).

IV) - 2. Jean François Augustin

Dit le Chevalier, frère du précédent, né le 21 août 1768, mort le 20 juillet 1836. Nommé sous la Restauration Lieutenant-colonel de cavalerie, Chevalier de Saint-Louis et de la légion d’honneur, il épousa le 20 novembre 1806 Mademoiselle Rose Clausel de Gages. De leur mariage naquirent cinq enfants.

 

■ Visite(s) conseillée(s)


• La ville de Ruynes en Margeride
• École de Clémence Fontille à Signalauze (5 Km au Sud-Ouest de Ruynes en Margeride)
• Ferme de Pierre Allègre à 17km au Sud de Ruynes en Margeride
• Viaduc de Garabit, (7 Km au Sud de Ruynes en Margeride)

 

(1) - Soldat du corps de cavalerie de la garde du souverain (du XVIème au XIXème siècle).

13.09.2018

 

 

Crédit texte : longeviale.chez.com

___

Pour votre séjour dans le département du Cantal, Auvergne Centre France vous accompagne dans le choix de votre hébergement !...