Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

Musée de Glozel à Ferrières sur Sichon (Allier)

MUSÉE DE GLOZEL

Glozel
03250 - Ferrières sur Sichon
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Téléphoner au
04 70 41 12 96 (Répondeur)

 
Zoom au survol des images

■ Le Musée de Glozel se trouve à environ 4 km. du village de Ferrières. Il présente  les objets découverts, lors des fouilles de Glozel, dont les trouvailles de type préhistorique déclenchèrent une célèbre controverse à partir de leur publication en 1925. On peut y admirer quelque 2500 pièces en os, argile et pierre, fruit de quinze années de fouilles du site paléolithique et néolithique de Glozel.

Le 1er mars 1924, un jeune paysan du Bourbonnais, Émile Fradin, mettait au jour en labourant près du hameau de Glozel (commune de Ferrières-sur-Sichon, Allier) une sorte de fosse garnie de pierres puis, en creusant à proximité pendant plusieurs semaines, une collection d'objets archéologiques.

Le site semblait démontrer que l'écriture avait été inventée en France il y a 15000 ans, au temps des chasseurs de rennes. L'affaire de Glozel était née, qui pendant sept années fit régulièrement la une des journaux et vit s'affronter plusieurs sommités scientifiques, avant de rebondir à nouveau dans les années 1970-1980, pour devenir une sorte d'archétype des affaires parascientifiques. Les récentes analyses (datations au carbone 14 et par thermoluminescence) jettent un nouvel éclairage sur le mystère de Glozel : le site aurait connu plusieurs périodes d'occupation humaine, au début de l'ère chrétienne et au moyen-âge

Dès la fin de l’hiver 1924, époque des premières découvertes, le mobilier archéologique est conservé à l’intérieur d’une chambre de la maison de Claude Fradin, inventeur du gisement. On décida, en 1926, d’affecter une pièce de la maison pour exposer le volume croissant des découvertes. En 1929 un nouveau local, dans le prolongement nord de la maison, fut réaménagé pour accueillir les collections. Cette pièce unique, constitue aujourd’hui encore, le Musée de Glozel.
Celui ci présente plus de 2 500 pièces. Celles en argile sont essentiellement des tablettes à inscription, des vases, des urnes à visage, des bobines, des lampes, des idoles sexuées et des empreintes de main. Le mobilier osseux est constitué d’aiguilles, harpons, têtes de flèche, pointes de lance, manches de poignard. Le travail de l'os et de la pierre est essentiellement représenté par des gravures pour la pierre, des gravures et sculptures pour l'os ; les motifs sont surtout animaux. Les roches sont des galets pour réaliser haches, des blocs de granite pour le support de gravures ou d'inscriptions, le silex pour fabriquer lames, grattoirs, pointes, lamelles, burins.

Pas moins d’une douzaine de traducteurs soutiennent avoir découvert la clef de des inscriptions glozéliennes. Aucun n’a réussi à imposer ses travaux. A ce jour, les signes de Glozel restent énigmatiques. La visite commence par la projection d'un documentaire et se poursuit par la découverte des collections archéologiques et de documents photographiques d'époque.

Un guide est à la disposition des visiteurs ; visite libre ou guidée des collections...

ÉQUIPEMENTS & SERVICES

• Animaux admis,
• Boutique,

VISITES

• Visites individuelles libres ou guidées,
• Visites groupes libres

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Ferrières sur Sichon


• L'Arboretum Paul Barge : au lieu dit "La Croix des Barres", sur une superficie de 5 hectares vous découvrirez les essences forestières de la région et la végétation naturelle à partir d’un sentier balisé,
• Le château de Ferrières : la terre patrimoniale et le château de Ferrières sur Sichon ont une longue histoire que l’on peut remonter, au travers de ses propriétaires successifs, jusqu’au XIVème siècle,
• Le château de Montgilbert : point clé entre l’Auvergne, le Forez et le Bourbonnais, Montgilbert fut construit par les Saint-Gérand, vers 1250, sous Saint-Louis,
• L'Église Saint-Désir : à l’intérieur on peut admirer une très belle Vierge à l'Enfant, en bois de noyer datant du XVIIème siècle,
• Le rocher de Pierre Encize : le site de Pierre Encize est une barre rocheuse surplombant le Sichon sur le bord de la route départementale qui relie Ferrières sur Sichon à Lavoine,
• Le pont du Moulin Neuf : l’absence de moyens de transport dans les zones rurales a conduit le Conseil Général de l’Allier à décider, dès 1865, la construction d’un réseau ferré départemental à voie métrique,
• Le moulin du bourg : au centre du village de Ferrières sur Sichon, moulin au bâtiment debout et à la machinerie conservée,
• Le lavoir : lieu où les femmes, dénommées "lavandières", venaient laver le linge de famille ou celui de leur clientèle,
• La grotte des fées : magnifique cavité située au bord du Sichon, cette grotte doit son nom à la légende selon laquelle des fées l’habitaient...

___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...