Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

 Zoom au survol de l'image
 

SAINT-FLORET
(Puy-de-Dôme)

Code Postal : 63320 - Population : 260 h. (environ)
Altitudes moyennes : 476 m. - 929 m.
Habitants : information non trouvée
Mairie :
Téléphone04 73 71 10 39

 
Zoom au survol des images
     

• LA VILLE


L'église Haute du Chastel

■ Village développé au pied de son château, possession avant 1225 des dauphins d'Auvergne. Saint-Floret se nommait Roche la Couze pendant la Révolution, en raison du verrou rocheux formé par les deux éperons qui dominent la Couze Pavin, petite rivière qui traverse le village. Plusieurs passerelles réunissent les deux rives de la rivière, ainsi que le vieux pont de la Pède (XVème siècle) dont l'unique arche porte en son milieu un oratoire abritant une vierge romane polychrome. Lors du bombardement du village par l'aviation allemande, en 1944, la seule bombe qui n'explosa pas fut celle qui tomba sous ce pont. Un pont d'architecture différente jouxte le pont miraculé permettant aux automobilistes de franchir la Couze pour monter au rocher de Castel.

Sur le Chastel, butte escarpée dominant le village de 570 m. de hauteur, trône une chapelle romane au milieu d'un petit cimetière : sa fresque date du XVème siècle et, dans le chœur, la Vierge à l'Oiseau (XIVème siècle) a été sculptée dans un calcaire très dur, la pierre de Nonette. Des tombes anthropomorphes creusées dans le granit à l'époque mérovingienne et la présence d'un ossuaire dont le puits pourrait remonter au Ier siècle de notre ère prouvent que l'homme sut très tôt reconnaître en ce site un lieu favorable à son implantation. Ce n'est qu'au Moyen Âge qu'un forteresse fut érigée dont il ne reste aujourd'hui aucune trace. Du haut de la butte de Chastel on peut admirer les sommets du massif du Sancy.

Du dernier château fort construit au XIIIème siècle et démantelé par Richelieu, il ne subsiste que le donjon. Cette tour ronde ainsi que le corps de logis érigé un siècle plus tard se visitent pendant la saison estivale. Le corps de logis, bâtiment sur deux niveaux sur caves voûtées, abrite un ensemble de fresques qui illustrent le roman de Tristan et Yseult. L'édification de ce château sur la rive gauche de la Couze favorisa certainement l'essor du village. La clémence du climat a permis le développement de la culture d'arbres fruitiers (principalement des pommiers) le long de la rivière et un peu de vigne le long des pentes opposées de la vallée.

Zoom au survol des images

REINE DES POMMES

  Autrefois, et jusqu'à la fin des années 50, le département du Puy-de-Dôme était le premier producteur français de pommes : 40.000 tonne en 1948. Deux variété dominaient alors les terres des vallées auvergnates : la canada blanche et la Reine marbrée. La première était issue d'une union entre la variété canada et le porte-greffe noir de Monton originaire du village de Monton. La canada blanche réussit à supplanter la reinette dorée et la reinette de Versailles. En 1868, une enquête mentionnait cette nouvelle variété comme étant la plus répandue dans les vallées fruitières auvergnates.

  Quant à la reinette marbrée, elle se plaisait surtout dans le secteur de Châtelguyon...

• HISTOIRE

Saint-Floret se nommait Roche la Couze avant la Révolution, en raison du verrou rocheux formé par les deux éperons qui dominent la Couze Pavin, petite rivière qui traverse le village. Le nom de Saint-Floret fut donné en mémoire de l’Evêque de Saint-Flour qui fût co-évêque de Clermont sous l’épiscopat de Saint-Gal au moment de l’hérésie d’Arius (Vème siècle).
Plusieurs passerelles réunissent les deux rives de la rivière, ainsi que le vieux pont de la Pède (XVème siècle) dont l’unique arche porte en son milieu un oratoire abritant une vierge en majesté, romane polychrome (XIIIème siècle). Lors du bombardement du village par l’aviation allemande, en 1944, la seule bombe qui n’explosa pas fut celle qui tomba sous ce pont. Un pont d’architecture différente jouxte le pont miraculé permettant aux automobilistes de franchir la Couze pour monter au rocher de Castel. Saint-Floret peut s’enorgueillir d’un passé où l’histoire a laissé ses marques. En gravissant la ruelle sur la route de Clémensat apparaît un château féodal du XIIIème siècle. Une porte magnifique s’ouvre sur une salle des chevaliers.
Si le temps a œuvré à la destruction des peintures murales, il laisse découvrir 13 tableaux (sur 40 à l’origine) retraçant le roman de Tristan et Iseult. Parmi les personnages on reconnaît le Roi Marc, Tristan de Léonois, Palamède, Hélis, la fée Morgane. Ces fresques furent exécutées aux alentours de 1370 par Athon-Pierre de Saint-Floret lors de l’installation de Jean de Berry en Auvergne. Cette salle gothique cubique fut construite dans de grandioses proportions avec une arête de près de 10 mètres. 12 nervures ogivales d’une rare élégance se rattachent à une belle clef de voûte armoriée, représentant un soleil à face humaine. La deuxième salle du château est ouverte depuis 2011 offrant un point de vue panoramique du Donjon du Château.

Saint-Floret fait partie de l’association "Les Plus Beaux Villages de France".

• PATRIMOINE RELIGIEUX

• Église romane Haute du Chastel (XIIème siècle) restaurée et ossuaire médiéval, clocher du XVIème siècle, grotte miraculeuse...

• RESSOURCES

• Céréales • bovins • ovins • vente à la ferme de jus • compotes et confitures de pommes...

• ACTIVITÉS - LOISIRS

• Fête communale (2° dimanche de juin),
• Visite guidée du du château (tous les jours en été et sur R.V hors saison) et de l'église du Chastel, escalade, balades à dos d'âne...

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Saint-Floret


• La ville de Saint-Nectaire (église et caves à fromages) --►  

Mais aussi...

• Montaigut le Blanc et son château --►
• Maisons vigneronnes du hameau de Lavelle,
• Boudes, son vignoble et la vallées des Saints,

___