Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

 

Zoom au survol de l'image

BRASSAC LES MINES
Ville du département du Puy-de-Dôme

Code Postal : 63570 - Population : 3300 h. (environ)
Altitudes moyennes : 395 m. - 533 m.
Habitants : les Brassacois et les Brassacoises
Mairie04 73 54 30 88
 

 

Zoom au survol des images

   

La commune porte le nom de Brassac les Mines depuis 1886. Auparavant, son nom était Brassac. L'actuelle dénomination a été officialisée par la réunion du conseil municipal de Brassac-les-Mines, qui s'est déroulée le 20 novembre 1886. M. le sous-préfet a invité le maire à donner suite à une demande de l'administration des Postes. Afin d'éviter des problèmes d'acheminement des objets de correspondance dus au nom de Brassac porté par plusieurs communes françaises, au point de vue de l'intérêt postal, Brassac est donc devenue Brassac-les-Mines.

Brassac-les-Mines est située en limite Sud du département, la ville se trouve à proximité de l’axe autoroutier A75. Grâce au développement des infrastructures autoroutières, Brassac-les-Mines occupe ainsi une position stratégique qui lui offre l’opportunité d’attirer des entreprises, mais aussi de favoriser son économie et sa découverte touristique. La région de Brassac-les-Mines s’inscrit dans une entité caractéristique communément appelé le bassin minier qui occupe physiquement la confluence du Val d’Allier à l’Est et de son affluent l’Alagnon à l’Ouest.

Située entre les Limagnes d’Issoire au Nord et de Brioude au Sud, limitée par la plaine du Lembronais à l’Ouest, et les sols cristallins du Livradois à l’Est, la Ville de Brassac-les-Mines s’étend sur une zone de plateau dont l’altitude moyenne avoisine 450 à 500 mètres. La séparation avec les plaines sédimentaires des Limagnes se vérifie dans le paysage par la présence dans la topographie de failles et côtes qui délimitent le bassin minier. Si les collines boisées dominent le site en partie Nord, sur d’anciennes formations volcaniques, l’agglomération de Brassac-les-Mines se trouve sur le dévers Est du plateau qui surplombe le Val d’Allier.
La diversité des paysages au cœur de la commune est liée à un climat tempéré et à la présence de l’eau. Ces paysages se différencient selon trois composantes qui sont le relief, la végétation et la présence de la ressource en eau.

Les bords de l’Allier sont une grande richesse faunistique et floristique. Plusieurs espèces d’oiseaux, comme le milan noir, utilisent les arbres de la rive pour construire leur nid, et chassent également dans le milieu aquatique, les prairies et les champs environnants. D’autres espèces d’oiseaux d’eau telles la gallinule, poule d’eau, ou le canard colvert, fréquentent eux aussi la rivière Allier.

Pour une expérience plus complète du tourisme à Brassac les Mines, vous pourrez découvrir son environnement naturel sur les rives de l'Allier et de l'Alagnon. A ne pas manquez pas la confluence entre les deux rivières, qui offre des paysages particulièrement pittoresques.

PATRIMOINE CULTUREL

Musée de la Mine

Le Musée de la Mine, situé à Bayard, a été élevé à la gloire des générations de travailleurs qui ont œuvré avec force et courage dans les entrailles de la terre. Il a été réalisé grâce au concours des H.B.C.M, du Conseil Régional, du Conseil Général, de la Municipalité, mais aussi grâce à de nombreux donateurs locaux. Ce musée doit sa particularité et son originalité à ses galeries. Pas moins de 160 mètres de galeries reconstituées à l’identique reproduisent des scènes représentatives du travail quotidien, et retracent ainsi les conditions réelles de la vie des mineurs de fond.
Le musée est installé dans le bâtiment de l’ancienne machinerie de l’exploitation. C’est là qu’était produite et transformée l’énergie nécessaire à l’exploitation du charbon. C’est aussi là que se trouvait l’importante machine qui actionnait la descente et la remonte de la cage.


Raymond Peynet

Musée Peynet

En visite libre, le Musée Peynet présente sur 200 m² une collection d’affiches sur le thème des amoureux ayant inspiré le cinéma, la publicité ou diverses manifestations. On les retrouve sous forme de poupées, ou peints sur de la porcelaine, ou gravés sur des médailles. A l’étage, une trentaine de lithographies les met en scène dans le fameux kiosque de Valence, dans des jardins ou des intérieurs d’appartement, serrés l’un contre l’autre, souvent entourés d’oiseaux symboles de paix et de liberté ou de petits anges.
Situé au coeur de Brassac-les-Mines, le musée est ouvert au public depuis 1998. Le rapport entre le dessinateur et la cité minière est simple, par sa mère Isabelle Bard, née et enterrée à Brassac-les-Mines, Raymond Peynet, bien que né en 1908 à Paris (où ses parents étaient bougnats) est un enfant du pays.

PATRIMOINE RELIGIEUX

L'église est située en centre ville. Elle dépend de la paroisse Saint-Jacques des monts et des mines. Elle comporte deux vitraux de la manufacture basque Mauméjean. L'un représente un mineur, l'autre un parachutiste et rend hommage au lieutenant Robert de Lorenzo, soldat franco-américain blessé mortellement lors du débarquement en Normandie. Son tombeau figure au cimetière local, sa famille étant issue de la Haute-Loire proche.

HISTOIRE

Le chevalement du puits Bayard témoigne du passé minier de Brassac. Exploitées depuis le XVIIème siècle, les mines de charbon furent fermées définitivement en 1978. Ouvert en 1924, le puits Bayard fut le dernier à être exploité. Le charbon était transporté par bateau sur l'Allier. L'ouverture du canal de Briare, dans les années 1640, permit de relier l'Allier à la Seine et favorisa le transport jusqu'à Paris. À partir de 1855, avec l'ouverture de la ligne d'Issoire, c'est par le train que le charbon est transporté. Sur la vingtaine de chevalements présents dans le bassin minier (Auzon, Brassac, Charbonnier, Frugères les Mines), seuls ceux de Bayard et de La Combelle ont été conservés.
Le site abrite aujourd'hui un musée de la mine.

ÉVÈNEMENTS - MANIFESTATIONS

• En juin, brocante au centre-ville (Informations 04 73 54 30 88).
• Forum des associations au centre culturel (début septembre).

JUMELAGE

• Lollar (Allemagne).
• Cembra (Italie).

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de La Bourboule


• Le Musée Peynet
• Le Musée de la Mine

Mais aussi...

• La passementerie : elle fut implantée à Brassac-les-Mines en 1871. Une famille de mariniers, lors de leur voyage à Paris, avaient remarqué cette technique particulière de décors. Ils organisèrent donc un atelier, et quelques ouvrières firent le voyage dans la capitale afin de s'initier à cette pratique...

15.03.2018

___

Pour votre séjour dans le département du Puy-de-Dôme, Auvergne Centre France vous accompagne dans le choix de votre hébergement !...