Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

Zoom au survol de l'image
 

CHÂTEAU LAFAYETTE
(Haute-Loire)

XIVème siècle

Place Georges Washington
43230 - Chavaniac-Lafayette
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Avril à juin et septembre à novembre
Le château est ouvert tous les jours sauf le mardi
de 10 heures à 12 heures  et de 14 heures à 18 heures
Juillet - août, tous les jours de 10h à 18h.
Confirmation des dates et des horaires de visites au 04 71 77 50 32

 

Zoom au survol des images


Salle de la Haute Loire

Salle des philosophes

Fresque historique

Chambre natale de Lafayette

Le parc

Vue du château

Autre vue du château

Vue du château
   
• HISTOIRE

■ Au XIVème siècle Chavaniac, localité d’origine gallo-romaine devenue seigneurie, appartenait à des bourgeois de Langeac : les Suat. C’est à cette époque que remonte la construction du manoir qui n’était à l’origine qu’une "Maison Forte". Le manoir de Chavaniac entra dans la famille Lafayette par le mariage, en 1708 , d’Édouard Motier de La Fayette et de Marie Catherine Suat de Chavaniac.

A la fin du XVIIème siècle, la "Maison Forte" des Suat fut détruite par un incendie. Reconstruite en 1701, la nouvelle bâtisse fut agrandie, pour devenir le château ou naquit, le 6 septembre 1757, le marquis de Lafayette. Dés 1791, Lafayette fit moderniser le bâtiment par l’architecte Ambroise Laurent Vaudoyer aidé du peintre Albert Ancica. Les transformations les plus marquantes eurent lieu par la suite en 1917 puis de 1920 à 1925 (élévation d’une tour carrée) à l’initiative du French Heroes Lafayette Mémorial Fund et du Mémorial Lafayette dont John Moffat fut respectivement le chairman puis le président. L’architecte ordinaire des monuments historiques de Haute-Loire, Achille Proy assura la conduite de ces dernières transformations.

Une description détaillée du château en 1883 présente le bâtiment comme un vaste parallélogramme, dont chaque coté a une longueur moyenne de 23 mètres sur environ 12 mètres de hauteur. La façade principale orientée au nord est flanquée de deux tours de 15 mètres de hauteur et de 20 mètres de circonférence, coiffées de campaniles.

Lafayette fit planter une allée de tilleuls, d’ormes, de frênes et de peupliers, longue d’un kilomètre. A partir de 1917 le Mémorial engagea une longue série de travaux tant de restauration que pour de nouveaux aménagements. La toiture fut refaite, les fondations assainies, une tour reconstruite, l’aile arrière sud fut reconstruite avec le rehaussement d’un étage et d’une tour carrée. L’aménagement intérieur se modèle autour du grand salon, des pièces nouvelles furent également aménagées, l’électricité est amenée de Brioude (1921), une station de pompage assura la distribution de l’eau, chauffage central et téléphone équipèrent le château. En plus de commodités nouvelles l’aile sud fut équipée de nombreuses chambres à coucher dotées de salles-de-bain. Un architecte de jardin dessina les perspectives: une roseraie, un jardin anglais et planta les essences qui font du parc actuel, une rareté.

Le château de Chavaniac remanié trois fois depuis l’incendie qui le détruisit à la fin du XVIIème siècle, témoigne des aménagements conçus par les Suat en 1701, les Lafayette en 1790 et le mémorial, dont J. Moffat à partir de 1920.

Marquis de La Fayette

 
Marquise de La Fayette

 


◄--  GILBERT MOTIER MARQUIS DE LA FAYETTE (1757 - 1834)

Né au château de Chavaniac le 6 septembre 1757, mort à Paris le 20 mai 1834. Orphelin de père en 1759, suite à la bataille de Minden, Gilbert obtint en 1771 la charge de lieutenant des mousquetaires noirs. Il épousa à Paris, en 1774, Adrienne de NOAILLES. En 1777, il embarqua une première fois pour le nouveau monde. Avec ROCHAMBEAU, il repartit en 1780 sur l'Hermione et joua un rôle important dans la victoire des Insurgents à Yorktown (18 octobre 1781). Le 11 juillet 1789, il s'inspira du modèle américain pour rédiger la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen et devint, après la prise de la Bastille, commandant général de la Garde nationale. Mais il se découragea devant la progression de la Révolution. En 1792, à la tête d'une armée, il fut arrêté par les autrichiens et interné à Olmutz (1792-97). Sa femme le rejoint courageusement. Puis le couple rentra en France en 1799. Il fut élu en 1827 député de Meaux et joua un dernier rôle en 1830 en présentant Louis-Philippe, roi des Français, au peuple de Paris, au balcon de l'Hôtel de ville.

ADRIENNE-FRANÇOISE DE NOAILLES, MARQUISE DE LA FAYETTE (1760 - 1807) --►

Fille du duc de NOAILLES, malgré les écarts de son mari, elle lui voua une fidélité sans faille. Son action et son soutien dans les épreuves, ne furent pas étrangers à la réussite de son mari. Le château de Chavaniac lui doit beaucoup, jusque dans une bonne partie de sa configuration actuelle...

 

 

VISITE DU CHÂTEAU

Aujourd’hui, l’esprit et le cœur de Lafayette sont plus que jamais présents dans cette demeure où des voix vous font remonter le temps, et des lumières vous guident jusqu’au cœur du château, dans la chambre natale où le Marquis vit le jour, le 6 septembre 1757.

Les murs vous racontent l’histoire de sa vie, son enfance heureuse à Chavaniac, son mariage avec Adrienne de Noailles où comme pour une pièce de théâtre, le décor a été planté, et les personnages réunis pour mettre en scène ce grand événement. Au cours de la visite, vous partirez à la découverte de Gilbert Motier de La Fayette (fresque), vous prendrez quelques minutes pour lire les opinions très diverses sur notre héros (admirateurs et opposants), vous emprunterez le couloir pour découvrir dans la salle de la Haute Loire ce que fut son enfance. Vous poursuivrez votre visite vers la salle du Trésor, puis ce sera la chambre natale de Lafayette, et le mariage de notre héros qui va décider de son destin. Il vous sera permis de pénétrer dans le monde secret de la franc-maçonnerie auquel Lafayette sera fidèle tout au long de sa vie. Dans la galerie du XVIIIème, les philosophes de son siècle prendront la parole pour exprimer leurs opinions sur la lutte contre l’esclavage, thème cher à Lafayette. En poussant les portes du salon de Mme. de Lafayette vous découvrirez un décor de style XVIIIème , des panneaux de papier peint en arabesques, un parquet "Versailles" , un mobilier restauré, dans une atmosphère très féminine.

Enfin, dans un petit théâtre reconstitué à la façon du XVIIIème siècle, vous assistez à la projection du film où son épouse Adrienne vous retrace l’Épopée américaine du Général ou sa lutte pour libérer le peuple du nouveau monde du joug de l’Angleterre.

VISITE DU PARC

En sortant du château, la visite du parc débute par une petite terrasse sur laquelle est implanté un jardin agrémenté de topiaires de buis. Son balcon, ombragé de tilleuls, offre au visiteur un point de vue dégagé sur le parc. À ses abords, cytises, lilas, chèvrefeuilles, aubépines et seringats fleurissent abondamment parmi les feuillages colorés des vinettiers, des cornouiller, des arbres à perruques et des baguenaudiers.

A proximité, le bois de conifères composé d’épicéas commun, de sapins blancs et de sapins de Vancouver, de pins sylvestres et de pins noirs, de thuyas d’occident et de cyprès de Lawson, ombrage le promeneur dans un dédale de troncs et de cimes aux allures montagnardes. Au printemps, le sous-bois se couvre d’alliaires officinales, de géraniums noueux, de lamiers jaunes, de primevères officinales ou encore de violettes des bois. La visite se poursuit le long de l’ancien bief qui dévie le ruisseau de Chavaniac jusqu’à la petite chute d’eau avant d’irriguer quatre bassins successifs. Nénuphars et autres plantes aquatiques peuvent y être admirés à l’ombre des saules pleureurs et des aulnes glutineux. Cyprès chauves, copalmes d’Amérique et chênes des marais se reflètent dans le Grand étang avec beaucoup d’élégance. Non loin, azalées et rhododendrons enivrent le promeneur de leurs effluves capiteux. Le chemin se poursuit en direction du Chêne de Lafayette. Sous son imposante frondaison, ce chêne pédonculé, planté il y a trois siècles par le grand-père de Lafayette, ombrage agréablement le promeneur. Au sein de l’Arboretum situé au cœur du parc, hêtres pourpres, chêne rouge d’Amérique, mûrier blanc, cèdres de l’Atlas et une quinzaine d’autres essences transporteront le visiteur à travers le globe, de l’Ancien-Monde au Nouveau-Monde, de l’Asie au Moyen-Orient. Entre la roseraie et l’arboretum, on ne manquera pas d’observer l’Arbre de la Lune, un érable plane né d’une des graines emportées dans l’espace par Stuart Roosa à bord d’Apollo 14 en 1971. Cette graine fut offerte à Raymond Pagès et plantée dans le parc du château de Chavaniac-Lafayette à l’occasion du bicentenaire de la Déclaration d’indépendance des États-Unis, en 1976. Avant de découvrir la Roseraie, il convient d’emprunter l’allée de tilleuls située en périphérie du Parc. Des méta séquoias et un épicéa bleu bordés par de nombreux arbustes ornementaux (pruniers, arbres de Judée, ymphorines, hibiscus et fustets) veillent silencieusement sur la tombe de la famille Moffat ayant souhaité être inhumée au sein de ce domaine qu’elle gérait jadis. La Roseraie, implantée en contrebas de la cour d’honneur, offre un point de vue remarquable sur le château et sur l’ensemble du Parc. À son extrémité, encadrée par deux magnoliers de Soulange et sertie dans un écrin de topiaires d’if et de buis, une stèle est érigée en l’honneur de Lafayette et de Washington.

• ACCÈS

• A 75, N 102, gare SNCF Saint-Georges d'Aurac, aéroport du Puy-en-Velay / Loudes

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Chavaniac-Lafayette


• Le musée du château Lafayette --► Voir le musée du château Lafayette à Chavaniac-Lafayette (Haute-Loire)

Source : Château Lafayette

___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...