Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

Zoom au survol de l'image
 

CHÂTEAU DE LA ROCHELAMBERT
(Haute-Loire)

du XIIIème au XVIème siècle

Marcilhac
43350 - Saint-Paulien
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Du 1er Septembre au 30 Juin visites toutes les heures (14, 15, 16 et 17 heures)
Durée de la visite : 45 minutes environ
Du 1er Juillet au 30 Août, en matinée : visite à 11 h (sur réservation)
Après-midi : visites toutes les heures (14, 15, 16 et 17 heures)
Contact : Tél. 04 71 00 48 99 - 06 36 61 98 57

 
Zoom au survol des images
     

■ Le château de la Rochelambert, est accroché sur une falaise de basalte, reste d'un ancien volcan. C'est à cet endroit chargé d'histoire que s'installa la famille de La Rochelambert dès le XIIème siècle. La légende veut que George Sand y séjourna en 1859 lors de son second  voyage en Auvergne et en Velay. Certains avancent qu’elle vint même accompagnée de son amant Frédéric Chopin. En fait, l’auteur de "La Mare au diable" vint bien à La Rochelambert le 14 juin 1859, mais n’y resta que l’après-midi. La visite furtive de la célèbre romancière se rajoute au riche passé historique du château. Une chambre lui est d’ailleurs dédiée, meublée d’un lit à baldaquin ayant appartenu à la marquise de La Rochelambert, amie de George Sand. Sont également visibles des portraits et des lettres de l’écrivaine. Dans la vallée de la Borne, ce château, longtemps qualifié de gentilhommière, abrita depuis le XIème siècle l’illustre famille Vellave des "La Rochelambert". On dirait que cette bâtisse est découpée dans la roche, dont elle porte pour partie le nom, tel un bas relief, le coup de ciseau ferme, vigoureux mais précis. La main sûre et le coup d’œil étonnant, tout à la fois simple, délicat et élégant dans sa noblesse. Tel un bibelot posé dans un écrin de verdure aux pieds de la Borne, avec ses tours aux couleurs sombres de la pierre volcanique qui se perdent dans les grands arbres, tout participe au mystère.

Ce château charme, c’est indéniable. "Il prépare l'imagination à des légendes merveilleuses et à des chroniques pleines d'aventures chevaleresques". La Rochelambert c’est le château de la princesse des contes de Perrault. La Belle au bois dormant, rien que cette évocation suffit à faire revivre notre imagination d’enfant.

• HISTOIRE

Le 11 août 1562 le Sieur de Blacons, lieutenant du baron des Adrets, l'un des chefs redoutés du parti protestant en Dauphiné tenta de prendre le château. Les jours précédents, Blacons, à la tête d'une armée de 800 hommes, s'empara de la Chaise-Dieu et de Saint-Paulien. L'attaque du château est relatée dans l'extrait d'une chronique anonyme du XVIème siècle, découverte dans les papiers du château de La Rochelambert. Cette chronique fut écrite, de toute évidence, par l'une des personnes présentes pendant l'attaque huguenote.

A partir de ce récit, on peut se faire une idée du château médiéval, aujourd'hui disparu. Il était composé de plusieurs tours, d'un rempart pourvu d'un chemin de ronde et d'un pont levis. Ce pont levis fut restauré par François de La Rochelambert et son épouse Hélène de Lestrange, vers 1580 puis comblé en 1604 lorsque la marquise fit ériger l'escalier monumental. Cette chronique nous fait découvrir un château médiéval déjà pourvu, pour la défense, de canonnières et de bombardes, de couleuvrines, d'un fauconneau et de deux basilics. Le château fut sans doute modifié au début du XVème siècle pour l'usage de ces armes et en particulier celle du canon. Notre chroniqueur semble ne pas prendre part au combat. Il ne porte ni munitions ni armes, il n'est qu'observateur. On peut penser qu'il s'agit d'un religieux desservant la chapelle du château ou d'un clerc.
Hélène de Lestrange épouse de François, marquis de La Rochelambert, fit reconstruire le château partiellement détruit. De cette époque datent notamment la porte surmontée des armes de la famille "d'Argent au chevron d'azur, au chef de gueules" et le grand escalier. Elle fit combler le pont-levis et détruire la barbacane. Hélène de Lestrange mourut en 1614 et fut inhumée au cimetière de Saint-Paulien.

• VISITES SCOLAIRES

La visite du château peut se décliner sur plusieurs thèmes.
- Le moyen-âge,
- La Renaissance,
- Se nourrir au moyen-âge,
- Le volcanisme,
- Les plantes médicinales,
- Les oiseaux...

Chacun de ces thèmes est adaptable au niveau de la classe.

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Saint-Paulien


• L'église Saint-Georges : XIIème siècle, modifiée au XVème siècle,(Classée Monument Historique)
• Le Musée gallo-romain Michel-Pomarat --►
• La Maison Chabron de Soleilhac, sur la place Saint-Georges,
• La Chapelle Saint-Joseph, (Classée Monument Historique)
• Les Vestiges gallo-romains, donnés au musée du Puy : une tête de Jupiter-Seropis, avec le modum, en albâtre oriental, des vases lacrymatoires, des lampes et une amphore...

___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...