Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

Zoom au survol de l'image
 

LE MUSÉE DE LA RÉSISTANCE JOSEPH LHOMENEDE

La Gare
43230 - Frugières le Pin
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Ouvertures : de début juin à fin octobre de 10h à 12h et de 14h à 19h
Ouvert tous les week-end et jours fériés de l'année
Groupes toute l'année sur réservation

 

Zoom au survol des images

Situé à 13km de Brioude et à 3 km de Lavaudieu, le musée de la Résistance ,
de la Déportation et de la deuxième guerre mondiale, Joseph Lhomenede, vous accueille tous les jours de l'année
...

Poignant témoignage de cette période noire.

■ Dans ce musée, l'histoire de la résistance en Auvergne est présentée grâce à 120 mètres de vitrine contenant des documents d'époque, des tracts, des affiches, des photos souvenirs, du matériel de parachutage, de sabotage, des mannequins en uniforme, des blindés...

1938 - 1939

Frugières le Pin (Haute-Loire)
Le village de Frugières le Pin

Entrée en guerre

Hitler se lance à l’assaut du pouvoir dès 1921, instaure le salut nazi en 1926, et emporte les élections en 1933 qui marqueront la fin de la démocratie en Allemagne en même temps qu’ouvre le premier camp de concentration à Dachau. Le 30 septembre 1938, Neville Chamberlain (1er ministre anglais), Edouard Daladier (1er ministre français), Hitler et Mussolini signent à Munich un accord sur le statut de la Tchécoslovaquie. Après douze heures de négociation et pour éviter un conflit européen, la France et l’Angleterre cèdent aux ambitions allemandes espérant ainsi calmer les ardeurs du régime nazi. On avait choisi la honte pour ne pas avoir la guerre, or on aurait la honte et ensuite la guerre. La Tchécoslovaquie, admettant mal la rupture du traité de Versailles, se soumet aux grandes puissances.

Alexandre Drevet et son père, Paul Drevet, suivent attentivement et avec inquiétude l’actualité politique internationale qui ne cesse de s’aggraver. Les droits des travailleurs acquis sous le Front Populaire sont remis en cause. Le 21 mars 1939, Hitler posa le problème du corridor de Dantzig. Des négociations se croisaient, entre Londres, Paris et Moscou, en vue d'une alliance militaire de nature à contrer la menace allemande. Mais Staline avait décidé que l'heure n'était pas venue de la confrontation avec Hitler. Le pacte germano-soviétique est signé le 23 août 1939.

1940 - 1941

Résistance - Prison

16 juin 1940

Le Maréchal Philippe Pétain forme un nouveau gouvernement.

17 juin 1940

Philippe Pétain lance un appel à cesser le combat.

18 juin 1940

Le Général Charles de Gaulle lance un appel aux Français.

22 juin 1940

Philippe Pétain signe une convention d’armistice, la France est découpée en zones.

10 juillet 1940

Maurice Thorez et Jacques Duclos lancent un appel à la solidarité

Octobre 1940

Paul Drevet est arrêté pour menées antinationales (communiste) et transféré au camp d’internement de Nexon en Haute-Vienne. Les conditions de ces camps de concentration (appelés pudiquement camp d’internement) sont épouvantables.

1942 - 1943

Maquis - Prison

1942 : Saint-Étienne

Alexandre se cantonne dans une période d’inactivité apparente, destinée avant tout à se faire oublier de la police de Vichy, toujours aux aguets.

Juillet 1942

Alexandre participe à une grande manifestation contre la collaboration place du Peuple en plein centre de Saint-Etienne. La radio de Londres en parlera.

Novembre 1942

Le 11 novembre 1942, à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, les Allemands franchissent la ligne de démarcation.
Dans l'après-midi, ils sont à Saint-Étienne. La gestapo s'installe au Grand Hôtel puis au Nouvel Hôtel, avenue Denfert-Rochereau, avant d'occuper, peu avant la Libération, l'immeuble n° 32 de la rue de la Convention. Une section des services de renseignements allemands, l'Abwehr, est implantée dans la ville.
 

1944 - 1945

Maquis - Prison - Déportation

Mars 1944

Antoine, réfugié chez un paysan suite à une attaque contre le maquis Vaillant-Couturier est arrêté par les gendarmes et écroué à la prison de Thiers.
Le 3 avril un groupe de FTP du Camp Wodli est pris sous le feu de la milice. Au retour d’une mission sur Saint Étienne, une équipe spéciale du Wodli s’arrête à Firminy. La milice, informée de la présence des maquisards tenta de les arrêter. Les résistants s’enfuirent, Alex au volant, John à ses côtés, Vial et Barnier derrière. Sous les rafales de mitraillettes, Vial et Barnier s’écroulent sur la banquette frappés à mort. Un milicien s’approche de la portière et braque son révolver, John fait feu en même temps mais Alex touché, s’écroule sur le volant. John tient en respect les miliciens en utilisant son arme et celles de ses camarades. Pendant ce temps, Alex, touché à la nuque et au bras, reprenait ses sens et tentait de mettre la voiture en route. La manœuvre réussit. Les miliciens ne purent s’opposer au départ du véhicule qui parcourut 500 m avant de rendre l’âme, le moteur criblé de balles. Ce fut suffisant pour que les maquisards s’échappent et trouvent un médecin pour soigner les blessures d’Alex.

ÉQUIPEMENTS & SERVICES

• Parking autocar,
• Salle de réunion,
• Restaurant - bar -buvette
• Animaux admis,
• Parking,
• Sanitaires
• Langues parlées

 

Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Frugières Le Pin


• La ville de Lavaudieu --► Voir la ville de Lavaudieu (Haute-Loire)
• Le château de Domeyrat --► Voir le château de Domeyrat (Haute-Loire)

___

Pour votre séjour dans le département de la Haute-Loire, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...