Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux

Google plusFacebookFacebook

 

Zoom au survol de l'image

MAISON DES EAUX MINÉRALES

Espace muséographique

Avenue de la Duchesse de Fontanges
15800 ~ Vic-sur-Cère
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

De juin à fin août de 15h00 à 19h00
Durée moyenne de la visite : 60 min.
Contact 04 71 47 57 19

 

Espace muséographique expliquant la formation et la provenance de l'eau.
Voyage au cœur des volcans auvergnats que propose la Maison des Eaux minérales...

Zoom au survol des images

     

La maison des Eaux Minérales a été conçue pour raconter la fabuleuse histoire de l' eau en associant plaisir, science et pédagogie. Cet espace muséographique, s' adressant à tous les publics, présente un itinéraire ludique fait de maquettes, de gravures, de jeux électroniques et de modules manipulables. Ainsi sont révélés les secrets de la formation de l' eau, les mystères de son cheminement à travers les roches et les légendes nés jadis de l' imagination des hommes. De la nébuleuse à la molécule, de la géologie à la minéralisation, des vertus des eaux minérales aux enjeux dont elles font l' objet, c' est un voyage au coeur des volcans auvergnats que propose la maison des Eaux minérales.

Un parcours mêlant histoire, légendes, géologie et environnement vous raconte cette extraordinaire aventure. Salles interactives sur la géologie. Visite guidée d'une heure environ, vente sur place d'affiches anciennes, de bouteilles et de cartes postales.
C'est en 1994 que l'usine d'embouteillage devint musée avec "la Maison des Eaux Minérales". A proximité, le petit square possède des arbres remarquables et un kiosque qui date de 1897/1898. La fontaine qu'il abrite déverse une eau froide (12°C) à température constante, chloro-bicarbonatée, gazeuse et riche en fer. Ses propriétés sont principalement digestives et diurétiques. Elle ne se prend donc qu'en boisson, mais jouit depuis longtemps d'une grande réputation dans les départements du Cantal, de la Lozère et de la Haute-Loire, qui y envoient chaque année trois à quatre cents malades.
Quatre sources (la souveraine, la bienfaisante, la divine, la bienheureuse) sont captées au niveau du kiosque.

HISTOIRE

Vic et sa source d’eau minérale

L’origine de Vic se confond avec la découverte de la source d’eau minérale. Elle est dans une très belle vallée glaciaire. De l’époque de la fonte des glaces, il reste le site du Pas de Cère, spectaculaire “verrou glaciaire” situé près du village de Salvanhac.
A l’époque celtique, il semble bien que Vic existait déjà en tant que hameau ou bourgade, et les historiens font remonter à cette époque le nom même de Vic, que l’on écrit : Vich ou Vick, signifiant : vertu, force et par extension : minéral. C’est d’ailleurs le même radical que l’on retrouve dans Vichy. La source était adorée à cette époque comme une force de la nature par les Celtes puis par les Gaulois. La conquête romaine devait transformer le “Vick” en “Vicus”, autrement dit “bourg”. Il est donc certain que les Gallo-romains connaissaient cette source et l’exploitaient. Des pièces de monnaies frappées aux effigies des Empereurs Romains ont été retrouvées près de la source d’eau minérale. Les Romains avaient des connaissances très étendues sur les procédés de captage et de canalisations.

Le départ des Romains, les invasions barbares et l’époque trouble du Moyen-âge font que la source tombe dans l’oubli. Au Moyen-âge, la cité était dominée par une "tour de guet ou de défense", aujourd’hui disparue et qui se trouvait au lieu dit “le Castel-Viel”. Ce n’est qu’en 1560, qu’un jeune berger, voyant les vaches de son troupeau aller boire toujours au même endroit, la redécouvre. L’année suivante, en 1561, sous Charles IX, Vic devient ville de justice avec un “Bailliage d’Appeaux” (ou actuellement Cour d’Appel). La ville se développe et de belles demeures sont construites par cette bourgeoisie de notables du bailliage. En 1585-1586, la reine Margot, éloignée de la cour par sa mère, Catherine de Médicis, séjourne à Carlat. Malade, elle vient à Vic boire de l’eau minérale pour se soigner et guérir.

Cette place forte était entrée dans le ‘’Douaire de France’’, c’est-à-dire qu’elle appartenait aux Reines-mères de France (lettres patentes de François Ier). De ce fait, elle avait la réputation d’être insoumise très souvent aux Rois de France et ce, depuis l’époque Mérovingienne. En 1603, Henri IV ordonne la démolition de la forteresse de Carlat. En 1637, Anne d’Autriche, femme de Louis XIII vint à Vic prendre les eaux. Mariée depuis 1615, après 22 ans de mariage, elle n’avait toujours pas d’enfant. Le futur Louis XIV naquit en 1638. Celui-ci se souvint que sa mère avait bu de l’eau de Vic, l’année avant sa naissance. En 1648 il fit nommer un garde fontainier pour l’exploitation de la source et sa mise en bouteilles. En 1670, il se fit expédier des bouteilles d’eau de Vic par l’intendant d'Auvergne. La source de Vic devint à cette époque “l’une des plus célèbres et des plus fréquentées du pays d’Auvergne”.

En 1643, suite à la signature du traité de Péronne, le Comté du Carladez passa sous l’autorité des Princes Grimaldi de Monaco. C’est à ce moment-là que la ville devint Capitale politique. La Révolution Française, en 1789 mit un terme à tout cela, les départements furent créés et le Carladez fut partagé entre les deux départements du Cantal et de l’Aveyron.

- En 1829, l’établissement thermal fut acheté et restauré par la famille Murat-Sistrières.
- En 1880, sous l’impulsion d’Antoine Fayet, maire de la cité et propriétaire de la source, celle-ci reprit une place importante dans le thermalisme. Le 2 septembre 1890, la source fut déclarée d’utilité publique.
- En 1898, la Compagnie d’Orléans ouvrit le Grand-Hôtel qui attira à Vic une clientèle nombreuse et aisée. En 1903, cet hôtel eut l’honneur de recevoir une pensionnaire royale : la Reine Ranavalona III, reine de Madagascar, mais exilée en Algérie par le général Gallieni. Elle séjourna trois ou quatre mois à Vic. Une importante clientèle fréquente la source. L’eau mise en bouteilles était expédiée dans toute la France.

La mort prématurée d’Antoine Fayet en 1909 et, quelques années plus tard, le cataclysme de la Grande Guerre firent oublier pour un temps le thermalisme. Aujourd’hui, rachetée depuis plusieurs années par la commune de Vic sur Cère, la source coule librement au musée des eaux minérales et sous le joli kiosque, dans le parc curieusement arboré, en face du musée.

LÉGENDE

C'était il y a des millénaires...

La terre était désespérément plate. Un jour, la fée des eaux, une fée douce et belle, visitait une région inconnue, dure et aride. Un gnome hirsute et noir, le Drac, surgit soudain devant elle.
- "Ici, c' est le pays des roches et du feu. Je suis le maître de ces lieux. Va-t-en !"
- "J'apporte l'eau à cette terre qui a soif, lui répondit la fée, et l'eau triomphera de ta méchanceté".
Fou de rage, le gnome disparut en faisant trembler la terre. Les montagnes s'élevèrent, la lave jaillit de mille bouches, semant mort et destruction durant des siècles. Alors que le Drac s' épuisait à entretenir les feux de la terre, la fée revint et une petite source apparut. Baptisant du nom d' Auvergne cette contrée qui avait tant souffert, la fée fit jaillir une eau pure et abondante qui, remplissant vallées et cratères, créa l'un des plus beaux et verdoyants paysages du monde..

VISITES

Du 14 juin au 12 juillet, de 15h00 à 19h00,
Du 17 juillet au 17 août, de 15h00 à 19h00,
Du 20 août au 30 août, de 15h00 à 19h00.

Visites individuelles libres ou guidées,
Visites groupes libres,
Durée moyenne de la visite : 60 min.

ÉQUIPEMENTS & SERVICES

• Boutique,
• Parking autocar.
• Salles interactives sur la géologie.

 

■ Visite(s) conseillée(s)


• La ville de Vic sur Cère
• L'église Saint-Pierre à Vic-sur-Cère
• Le château de Messilhac

 

28.06.2018

___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...