Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook

 

 

Zoom au survol de l'image
 

BASILIQUE NOTRE-DAME DES MIRACLES
Mauriac (Cantal)

Rue Notre-Dame
15200 - Mauriac
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Visite toute l'année de 8h00 à 18h00
Informations :
04 71 68 01 85

 
Zoom au survol des images
     

■ La basilique Notre-Dame des Miracles est le principal monument d'art roman de la Haute-Auvergne. Le gros œuvre est du XIIème siècle, mais le portail Ouest et les quatre travées ne sont pas antérieures au début du XIIIème siècle. Le clocher fur démoli et reconstruit à plusieurs reprises depuis le XIVème siècle. A l’origine de son édification, la volonté de l’évêque de Clermont de devenir le maître de Mauriac. Malgré plusieurs remaniements au cours des siècles, le plan de l’édifice reste très classique et très pur et laisse une grande impression d’espace.

La Vierge Noire en bois placée au-dessus du maître-autel a donné son nom à la basilique. A l’origine le monastère Saint-Pierre se dressait en face de l’église Notre-Dame. Il fut fondé par Théodechilde, fille de Clovis. Malmené pendant la guerre de Cent Ans et victime des attaques protestantes, cible des huguenots, il fut démantelé pendant la Révolution. Il ne reste aujourd’hui que des vestiges souterrains. L'élégant chevet, que l'on distingue, a trois absidioles. A droite de la porte au flanc droit se dresse une lanterne des Morts de la fin du XIVème siècle qui se trouvait autrefois dans le cimetière.

Le vaste portail principal qui s'ouvre à l'Ouest est le meilleur morceau de sculpture romane de la Haute-Auvergne; le tympan représente l'Ascension et l'archivolte les signes du zodiaque...

HISTOIRE

Il est probable que la construction de l'abbaye Saint-Pierre de Mauriac ne fut décidée que pour gérer les terres autour de Mauriac possédées par l'abbaye Saint-Pierre-le-Vif de Sens. C'est pour justifier l'emprise de cette lointaine abbaye qu'ont furent confectionnés les faux titres de donation de Théodechilde et de Clovis. Le faux diplôme de Clovis donnant à sa fille Théodechilde des terres à Sens pour y construire un monastère et des terres en Auvergne dut être rédigée entre 1068 et 1078. La fausse charte de Théodechilde, quant à elle, doit dater d'une période comprise entre 967 et 976, mais fut écrite en utilisant un polyptyque datant de 822.

A partir de la chronique du moine sénonais Clarius, les historiens admettent que le monastère de Mauriac aurait été fondé en 818 par l'archevêque de Sens Jérémie sur des domaines appartenant à l'abbaye Saint-Pierre-le-Vif à la demande de l'abbé Frodbertus pour éviter leur pillage. Il semble que, dès le VIIème siècle, la ville avait une importance suffisante pour qu'on y frappe de la monnaie. L'église Notre-Dame construite à côté de l'abbatiale, de l'autre côté de la place, appartenait aux moines et faisait office d'église paroissiale.
Au milieu du XIème siècle, Ermengarde d'Apchon, femme du seigneur de Mauriac et de Massiac, voulut apporter les reliques de Saint Mary dans son fief. Celles-ci reposaient dans l'église de Saint-Mary-le-Cros, village situé près de Massiac où le saint-homme s’était éteint. Elle les fit subtiliser par un groupe d'hommes armés un jour où les habitants du village étaient partis à la foire. Elles sont maintenant déposées dans la chapelle du Puy-Saint-Mary qui est consacrée par un évêque de Clermont nommé Étienne. Le récit de cette translation est connu par une vie des trois saints de Haute-Auvergne établie par Dominique de Jésus au XVIIème siècle, à partir de la Vie de saint Mary rédigée au XIIème siècle.


Édifice classé au titre des monuments historiques en 1840.
 

VISITES

• Groupes acceptés,
• Visites individuelles libres et guidées.

ÉQUIPEMENTS ET SERVICES

• Parking voitures et autocars.

 

■ Visite(s) conseillée(s) à ou près de la ville de Mauriac


• La ville de Mauriac --► 
• La Chapelle du Puy Saint-Mary --► 

Mais aussi...

• Le Musée de Mauriac (expositions à thèmes)
• Le Monastère Saint-Pierre

           06.10.2016

 

___

Pour votre séjour dans le département du Cantal, Auvergne Centre France vous accompagne dans le choix de votre hébergement !...