Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux

Google plusFacebookFacebook

 

 

Zoom au survol de l'image

ÉGLISE SAINT-CYR SAINTE-JULITTE
(Allier)

Lieu-dit Escurolles
03260 - Billy
 

DATES ET HORAIRES DES VISITES
___

Propriété de la commune
L'église est ouverte toute l'année (de 9h00 à 17h30)
Contact04 70 43 51 51

 

Zoom au survol des images

   


D'origine très ancienne (soubassement du IXème siècle) cette église contient divers objets classés à l'inventaire de monuments historiques. Les visiteurs peuvent descendre dans la crypte romane du XIème siècle, appelée aussi "Cave Saint Georges", du nom du saint attaché à la source qui jaillissait au pied de l'église et parce que les vignerons y entreposaient le vin.

Il est probable qu’un premier hameau se soit constitué autour de l’église paroissiale suivi d’un bourg autour du "castrum". Aussi, à partir du XIIIème siècle, le site de Billy devait se caractériser par cette bipolarité que l’on retrouve notamment sur une carte dressée par Cassini vers 1750. L’influence des seigneurs de Bourbon a alors très vite permis au bourg castral de se développer au point d’acquérir un statut de "ville franche". En effet, cette dernière devient le siège administratif, judiciaire et économique de la châtellenie ducale. Elle obtient des privilèges issus d’une charte de franchise et peut même s’octroyer le droit d’être ceint d’une muraille. Pourtant, le succès n’est pas entier car jamais la ville de Billy ne réussira à devenir le premier centre religieux à la différence du bourg paroissial doté, par ailleurs, d’un prieuré casadéen, peut-être dès le XIIème siècle. Ainsi, le hameau ecclésial aura résisté tout au long du Moyen-âge à l’influence et à la croissance de la ville franche.

 Le clocher, initialement construit à la croisée du transept, a été redéposé sur le narthex, puis a imposé la démolition du narthex lui-même en 1908. Les cloches ont alors été installées sur un chevalet à ras de terre. L'église renferme de nombreux supports sculptés, une fresque murale de la fin du XIIIème siècle et possède aussi des restes de peintures murales du XVème siècle. La fresque, dont il ne reste que la partie supérieure, représente le Christ en gloire dans une mandorle entouré des quatre apôtres et de leur symboles.

La ville de Billy, ainsi que la paroisse, connurent une ère de prospérité durant l’époque médiévale grâce à l’influence des différents pouvoirs en place (religieux ou laïques) mais aussi à cause de leur situation géographique qui offre une proximité avec les différentes voies commerciales, qu’elles soient routières ou fluviales. Par ailleurs, la présence de l’Allier donne lieu à l’aménagement d’un port probablement accompagné d’un péage, et participe à la ferveur religieuse avec le culte de Saint Nicolas, protecteur des marins et mariniers.

HISTOIRE

L'église se trouve sur le site d'un temple romain du IIIème siècle.

ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

La structure et les soubassements de l'église actuelle sont romans, datés du XIème siècle. Des agrandissements (adjonction d'une sacristie) eurent lieu au XVIIème siècle, entre 1636 et 1649.

SAINTS CYR ET JULITTE

Martyrisés à Tarse (304)

Ceci est la légende qui accompagne leur vie. Le juge Alexandre, qui vivait à Tarse, aimait à condamner les chrétiens. Saint Cyr avait à peine cinq ans lorsqu'il se faufila dans le tribunal en criant: "Moi aussi, je suis chrétien." Il courait dans les salles du tribunal et personne ne pouvait le rattraper. Il fallut plus d'une demi-heure pour que le juge réussisse à le rattraper. Devant les exclamations de l'enfant, il lui fracassa la tête contre un mur. Sainte Julitte (ou Julienne), la mère de saint Cyr, fut également martyrisée. Leur culte se répandit en Gaule, mais surtout près de Nevers et de Versailles (42 villes portent le nom de cet enfant).

ÉLÉMENTS REMARQUABLES

• Campanile
• Peinture murale ou mosaïque
• Coupole(s)
• Vitraux

VISITES

• Visite libre avec document.
L'église contient divers objets remarquables, certains ISMH. Elle adhère au réseau européen des sites casadéens (dépendant autrefois de l'abbaye de la Chaise-Dieu).

ÉQUIPEMENTS & SERVICES

• Parking autocar
• Visites individuelles et groupes libres

LANGUE(s) PARLÉE(s)

 


Édifice classé au titre des monuments historiques en 1927.

 

Visite(s) conseillée(s)


• Le château de Billy
• La ville de Billy

Mais aussi...

• Saint-Pourçain sur Sioule

08.08.2017

___

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...