Réseaux sociaux Google plus Facebook Facebook Facebook

Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

 

LAFAYETTE
1757 - 1834

Militaire

___

Lafayette


■ Né à Chavagnac en Auvergne le 6 septembre 1757 et mort à Paris le 20 mai 1834, Gilbert Motier marquis de La Fayette, descend d’une famille noble de Chavaniac. Issu d'une famille noble il choisit de suivre, comme son père (tué à la bataille de Minden en 1759), une carrière militaire. Orphelin à l'âge de treize ans, il fit ses études au collège Louis le Grand. En 1774, à 16 ans, il épousa Marie Adrienne Françoise de Noailles, fille du duc d'Ayen, futur duc de Noailles

Il obtint le grade de capitaine. La Fayette se rendit ensuite en Amérique et proposa ses services. Il reçut en 1777 le poste de général de division dans l’armée continentale.

Il devint un ami proche de George Washington et fut ensuite membre de son état-major. A l’Assemblée des nobles en 1787, il conseilla l’adoption de l’édit sur les protestants et fut élu député de la noblesse d’Auvergne aux Etats généraux nommé, le 15 juillet 1789, commandant général de la milice parisienne.

Il donna le nom de garde nationale à celle-ci et cocarde tricolore ensuite dont il fut l’inventeur. La Fayette voulut défendre la Révolution à la fois contre les aristocrates et aussi contre les "Sans-Culottes". Pour assurer l’ordre, il fit voter une loi.

Après la fuite de Varennes en 1791, il tira sur le peuple lors de la manifestation républicaine du Champ de Mars le 17 juillet, ce qui lui enleva toute popularité. Le 19 août 1792, il passa dans le camp autrichien, où il fut maintenu prisonnier jusqu’en 1797. Il se rallia aux Bourbons en 1814. Lors des Cent Jours, il se fit élire député de Seine-et-Marne, devint vice-président de la Chambre, puis participa, avec Fouché, à la déchéance de l’Empereur.

Il participa également au premier complot de la charbonnerie en décembre 1820. Il visita les Etats-Unis de 1824 à 1825, à l’invitation du Congrès qui lui fit don de 200.000 dollars et de grandes étendues de terres. Retrouvant sa popularité, il reçut à nouveau le commandement de la garde nationale lors de la Révolution de juillet 1830.

Le 17 juin 1782, La Fayette rentra en France en héros, dans sa propriété de la Grange Bléneau, avec un peu de la terre américaine de Bunker Hill, avec laquelle sa tombe fut recouverte à sa mort le 20 mai 1834. Il fut promu maréchal de camp (c'est-à-dire général)

Pour votre séjour en France et partout dans le monde, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...

 

Hébergements à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)Pour votre séjour en Auvergne,
Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...

Hôtels, maisons et chambres d'hôtes, gîtes, résidences, campings.

Retour  |  Index Dates et personnalités  |  Accueil  |  Haut de page