Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux FacebookFacebook

 

LE VOLCAN DU CANTAL

___
Altitude : 1855 m. (plomb du Cantal).
Longueur : 70 km. ~ Superficie : 2700 km².
Âge : de 2 à 13 millions d'années.
Type : volcan gris ~ Activité : éteint.

 

Zoom au survol des images

Puy Violent Plomb du Cantal Puy de Niermont Puy Griou Puy Mary Brèche de Roland

■ Au cœur des Monts du Cantal, le Lioran a été, de tous temps, un lieu privilégié pour les amateurs de ski et de randonnée. Aujourd'hui, la Station du Lioran est devenue un lieu de vacances animé aussi bien l'hiver que l'été, qui propose un très large choix d'activités sportives et culturelles dans un environnement préservé.

Le Volcan du Cantal (ou Monts du Cantal, ou Massif Cantalien) est un massif montagneux situé au centre-ouest du Massif central, dans le parc naturel régional des volcans d'Auvergne. Il est constitué des vestiges du plus grand stratovolcan visible d'Europe. Apparu il y a environ 13 millions d'années, ce volcan, dont les dernières éruptions sont datées d'environ 2 millions d'années, a été largement démantelé par des phénomènes d'effondrements massifs et d'érosion fluviale et glaciaire. Le massif a donné son nom à un département, à un fromage et au cheval que montait Napoléon Ier lors de la bataille d'Austerlitz.
Le Volcan du Cantal, une des cinq régions naturelles composant le parc naturel régional des volcans d'Auvergne, occupe de manière centrale la plus grande partie du département auquel ils a donné son nom, dans la région. Il occupe également une partie de la pointe nord du département de l'Aveyron (région de Mur-de-Barrez).

Ils est bordé par les régions naturelles suivantes :

• l'Aubrac au sud-est,
• la Planèze de Saint-Flour à l'est,
• le Cézallier au nord-est,
• l'Artense au nord,
• le Mauriacois à l'ouest,
• la Châtaigneraie au sud-ouest.

Un domaine skiable qui s'étend sur 150 hectares et qui comprend près de 43 kilomètres de pistes

Le Lioran
Le Lioran

Le domaine skiable de cent cinquante hectares s'étend sur trois zones spécifiques bien différenciées : Super Lioran, cœur de station sur le versant nord du Plomb du Cantal; Prat de Bouc, zone préservée sur le versant sud-est du Plomb; et enfin, Puy Massebœuf - Font d'Alagnon - Font de Cère, au nord-ouest du site.

La station est sillonnée par quarante-six pistes représentant au total 42.620 mètres.
Au domaine alpin, s'ajoute celui du ski de fond qui s'étend sur une vaste superficie entourant le site du Lioran, avec 140 kilomètres de pistes, rattachées au domaine nordique Lioran / Haute Planèze.

Un parc de remontées mécaniques qui ne cesse de se moderniser, avec notamment le nouveau télésiège de Remberter

Le parc de remontées mécaniques se compose de vingt-trois équipements. Grâce aux investissements du Conseil Général, le parc remontées mécaniques n'a cessé, ces dernières années, de se moderniser, et un nouveau télésiège (pour relier le cœur de station au haut des pistes Remberter et Rocher du Cerf) en remplacement des deux anciens téléskis).

Parallèlement, et pour permettre un fonctionnement optimal de la station en saison, l'équipement en canons à neige a plus que triplé en quatre ans (fin 2004 on en dénombrait 136 couvrant près de 10 kilomètres de pistes).

Ces cinq dernières années, le Conseil Général aura investi plus de 16.3 millions d'euros, 2.8 millions d'euros pour le seul télésiège de Remberter, avec le soutien de l'Europe, d' l'État et du Conseil Régional.
Actuellement, une étude de requalification de la station est en cours. Cette étude engagée par le Conseil Général, en pleine concertation avec l'ensemble des acteurs concernés, permettra demain d'accompagner harmonieusement le développement de la Station du Lioran.

Le Puy Mary, le site naturel le plus visité de la Région Auvergne avec près de 600.000 visiteurs en été

Le Puy Mary
Le Puy Mary

Au centre du vaste massif cantalien, l'emblématique pyramide du Puy Mary culmine à 1787 mètres. Plus grand volcan d'Europe (2700 km²), ces paysages exceptionnels ont conduit à la protection, dès 1985 de 10.000 hectares du massif cantalien en tant que site classé.
Après plusieurs années de réflexion et de concertation locale, un programme d'actions détaillé / objectif 2010 a été validé en 2003 par le Comité Syndical du Syndicat Mixte du Puy Mary, créé pour assurer la mise en œuvre opérationnel de l'Opération Grand Site.

Le périmètre, les objectifs et la stratégie de l'Opération Grand Site

Le principe général de l'Opération Grand Site est d'élargir le territoire de découverte pour permettre une meilleure maîtrise des flux touristiques, et surtout de créer un nouvel élan de développement des vallées.
Dans cet esprit, le périmètre "Grand Site" comprend treize communes (36.000 ha.) : Dienne, Lavigerie, Cheylade, Le Claux, Saint Vincent de Salers, Le Vaulmier, Le Falgoux, Lascelle, Saint Cirgues de Jordanne, Mandailles Saint Julien, Saint Projet de Salers, Le Fau, Saint Paul de Salers.
Dans le cadre du projet "Puy Mary - Volcan du Cantal", cinq objectifs ont été retenus : requalifier le site sur le plan paysager, préserver l'environnement et optimiser les flux touristiques; développer la connaissance et la compréhension du Volcan Cantalien; faire du Puy Mary le site "phare" du tourisme cantalien; générer des ressources en faveur de la préservation et de la gestion durable du site; enfin, développer les services et activités économiques dans les vallées.

Création d'un réseau d'accueil et d'interprétation

Le programme prévoit notamment la création d'un réseau d'accueil et d'interprétation, constitué de quatre centres dans les vallées et d'une "Maison de Site" au Pas de Peyrol. Cette dernière ouvrira ses portes pour la saison 2006. Un réseau de transport découverte permettra ensuite, en haute saison touristique, de relier les "portes d'entrée" du Grand Site et de desservir le Pas de Peyrol et les Vallées rayonnantes".
En outre, le plan local de randonnée, mis en œuvre sur plus de 350km de sentiers, a pour objectif de faciliter la découverte de l'ensemble du massif complété par des hébergements et des animations qualifiés. Enfin, le volet de redynamisation économique permettra d'affirmer la destination touristique du Grand Site, avec notamment des actions de promotion et de communication, ainsi que la commercialisation de produits touristiques sur le thème du Volcan du Cantal.

La convention "Grand Site" signée en début d'année

L'ensemble des actions du programme est évalué à plus de 20 millions d'euros, avec une première tranche de travaux et d'opérations pour la période 2004 / 2006 représentant 13 millions d'euros.
Aboutissement d'une large concertation pour un développement durable du Volcan cantalien, les partenaires financiers : État - Conseil Régional d'Auvergne - Conseil Général du Cantal - Syndicat Mixte du Puy Mary, se sont retrouvés pour la signature d'une convention cadre destinée à officialiser le lancement de la phase opérationnelle du programme...

Principaux sommets

plus de 1 700 mètres de 1 700 à 1 600 mètres de 1 600 à 1 500 mètres moins de 1 500 mètres
Plomb du Cantal 1 855 mètres
Puy du Rocher 1 813 mètres
Puy Brunet 1 806 mètres
Puy de Peyre-Arse 1 806 mètres
Puy Mary 1 783 mètres
L'Arpon du Diable 1 777 mètres
Puy de la Cède 1 768 mètres
Puy Chavaroche 1 739 mètres
Rocher de la Sagne du Porc 1 716 mètres
Puy de la Tourte 1 704 mètres
Bec de l'Aigle 1 700 mètres
Puy Griou 1 690 mètres
Chapeloune 1 686 mètres
Puy Bataillouse 1 683 mètres
Roches de Vassivière 1 678 mètres
Téton de Vénus 1 669 mètres
Roche Taillade 1 654 mètres
Puy de Seycheuse 1 650 mètres
Puy de Grandval 1 648 mètres
Rocher de Chamalière 1 641 mètres
Puy Gerbel 1 640 mètres
Puy d'Encloux 1 636 mètres
Roc des Ombres 1 633 mètres
Puy de Niermont 1 620 mètres
Puy de Combe Nègre 1 617 mètres
Roc d'Hozières 1 614 mètres
Peyre Ourse 1 612 mètres
Suc Gros 1 610 mètres
Rocher de l'Aygue 1 599 mètres
Puy Gros 1 594 mètres
Puy Violent 1 592 mètres
Puy de Rombière 1 582 mètres
Suc Rond 1 580 mètres
Élancèze 1 571 mètres
Signal du Limon 1 566 mètres
Suc de la Blatte 1 562 mètres
Croix d'Imbiquerou 1 545 mètres
Puy de la Belle-Viste 1 543 mètres
Puy d'Orset 1 525 mètres
Puy de Prat-de-Bouc 1 524 mètres
Griounou 1 514 mètres
Puy de la Poche 1 500 mètres
Puy d'en Joubert 1 499 mètres
Puy de l'Usclade 1 498 mètres
Puy de Niermont 1 493 mètres
Puy de l'Alouette 1 490 mètres
Courpou Sauvage 1 487 mètres
Puech Bernis 1 477 mètres
Puy de Bâne 1 464 mètres
Rocher du Cerf 1 464 mètres
Puy Tariol 1 459 mètres
Puy du Siniq 1 455 mètres
Puy de Bassierou 1 444 mètres
Puy de la Jambe 1 436 mètres
Roc du Chauve 1 427 mètres
Puy de Massebœuf 1 395 mètres
Puy de la Molède 1 384 mètres
Puy Masso 1 376 mètres

___

Principaux cols (C.R : cols routiers)

plus de 1 500 mètres de 1 500 à 1 200 mètres moins de 1 200 mètres
Pas des Alpins, 1 750 mètres
Col du Peyre Arse, 1 708 mètres
Col de la Pourtoune, 1 693 mètres
Col de la Chèvre, 1 618 mètres
Pas de Peyrol, 1 589 mètres (C.R)
Col de la Tombe du Père, 1 586 mètres
Col de Rombière, 1 549 mètres
Col du Piquet, 1 541 mètres
Pas Rouge, 1 532 mètres
Col du Redondet, 1 531 mètres (C.R)
Col de Combenègre, 1 530 mètres
Col de Cabre, 1 528 mètres, entre Lascelle et Murat ;
Col des Charpilles, 1 509 mètres
Col de Bellecombe, 1 487 mètres
Col du Luchard, 1 442 mètres
Col d'Eylac, 1 400 mètres (C.R)
Col de Prat-de-Bouc, 1 396 mètres (C.R)
Col de la Griffoul, 1 368 mètres (C.R)
Col de Serre, 1 364 mètres (C.R)
Col du Gliziou, 1 350 mètres
Col de la Molède, 1 329 mètres (C.R)
Col du Pertus, 1 309 mètres (C.R)
Col de Cère, 1 294 mètres (C.R)
Col de Font-de-Cère, 1 289 mètres (C.R)
Col de Néronne, 1 242 mètres (C.R)
Col de Légal, 1 231 mètres (C.R)
Col d'Aisses, 1 225 mètres
Col d'Aulac, 1 220 mètres (C.R)
Col d'Entremont, 1 210 mètres (C.R)
Col de Berganty, 1 184 mètres
Col de Lagat, 1 181 mètres
Col du Lioran, 1 153 mètres (C.R)
Col du Puy de Renel, 1 075 mètres
Col de Bruel, 1 058 mètres (C.R)
Col du Pas du Roc, 1 105 mètres
Col de Curebourse, 997 mètres
Col de Saint-Georges, 954 mètres (C.R)
Col de la Croix de Cheules, 907 mètres (C.R)
Col de Fontbulin, 885 mètres
Col du Croizet, 769 mètres
Le Pertus (Saint-Étienne-de-Chomeil), 705 mètres
Col de Ribeyre, 690 mètres

La faune montagnarde des Monts du Cantal

Les monts du Cantal abritent une riche faune montagnarde comme de gros mammifères et des oiseaux migrateurs.

Zoom au survol des images

Chamois Marmotte Cerf élaphe Chevreuil Mouflon corse Sanglier
Aigle royal Faucon pèlerin Loutre d'Europe Martin pêcheur Vautour fauve Blaireau d'Europe
Loup Renard roux        
       

La flore montagnarde des Monts du Cantal

En dessous de 1 000 m, au sein de l'étage subalpin collinaire, dominent le chêne pédonculé, les landes à bruyères roses, à genêts dorés ou à fougères, et les pelouses souvent imbriquées les unes dans les autres. Ces deux grands types de milieu constituent les surfaces pastorales exploitées par les troupeaux à l’estive. Les milieux humides (sources, marais, tourbières), sont aussi présents en mosaïque dans ces estives. On retrouve dans ce milieu de nombreux éboulis et milieux rupestres constituant des abris pour certaines espèces. Au-delà de 1 000 m, l'étage montagnard est le domaine de la hêtraie, associée au sapin sur les versants exposés au nord, notamment du côté de la vallée de l'Alagnon. Vers 1 400 m, la forêt disparaît brutalement et laisse la place entièrement aux estives, dont le cortège floristique est composé de graminées diverses associées à la gentiane jaune. Sur les pâtures abandonnées et les pentes difficiles, la pelouse passe à la lande montagnarde à genêts, callunes et myrtilles.

Enfin, sur les sommets et les crêtes ne subsiste qu'une végétation chétive et rare (lichen, grassette). Les prairies de fauche entourées de haies occupent les parties basses du site et constituent des refuges importants devenus rares dans les autres régions françaises en raison de la modernisation de l'agriculture et de la suppression des haies.

Source : Cantal Avenir (Conseil Général du Cantal)

22.07.2019

Pour votre séjour dans la région, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...
 
___
 

Hébergements à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)Pour votre séjour dans le département du Cantal,
Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...
Hôtels, maisons et chambres d'hôtes, gîtes, résidences, campings.

Retour  |  Index Dossiers  |  Accueil  |  Haut de page