Hébergements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
 • Aires camping-cars

Tourisme

 • Curiosités
 • Espaces
 • Faune
 • Flore
 • Galerie photos
 • Maisons du Parc
 • Milieux naturels
 • Parcs Animaliers
 • Passion pêche
 • Patrimoine
 • Randos pédestres
 • Randos VTT
 • Route des lacs
 • Ski nordique
 • Sports & Loisirs
 • Sports aériens
 • Sports de rivière
 • Thermes
 • Tourisme de santé
 • Villes et villages
 • Villes d'eaux
 • Volcanisme

Patrimoine

 • Art Roman
 • Circuits découvertes
 • Contes et légendes
 • Dates - Personnalités
 • Édifices religieux
 • Musées
 • Route des châteaux
 • Route des moulins

Terroir

 • Produits locaux
 • Recettes
 • Route des métiers
 • Route du miel

Départements

 • Allier
 • Cantal
 • Haute-Loire
 • Puy-de-Dôme
Dossiers
 • Éditoriaux
 • Les dossiers
 • Les Saint Patrons

Organismes

 • Offices de tourisme

Réseaux sociaux Google plusFacebookFacebook

 

LES LACS DE CRATÈRES
La rencontre entre l'eau et le magma

 

Ils sont sept, sur l'ensemble de l'Auvergne. Sept, nés du même phénomène, de la fureur de la terre.
                                                                                      Sept aux eaux claires, froides et profondes. Ce sont les lacs de cratère
...

 

▼ Zoom au survol des images ▼

 

Les poissons des profondeurs
---

La qualité des eaux des lacs de cratère , pures, claires, froides et bien oxygénées, offre la possibilité à de nombreux poissons de s'y épanouir et de s'y développer parfaitement.

Dans les eaux peu profondes, brochets, perches communes, chevesnes, tanches et autres poissons blancs se plaisent.
Les eaux plus profondes des lacs Pavin et d'Issarlès sont prédisposées pour accueillir une population piscicole très particulière. Elles sont peuplées de poissons nobles comme les truites fario et arc-en-ciel, le saumon de fontaine et l'omble cavalier. Ce dernier vitre entre 60 et 80m. de profondeur et monte à la surface pour se nourrir. Il a été introduit dans les lacs de Servières, Pavin, Bouchet et Guéry, ainsi que le saumon de fontaine, redoutable prédateur.

Quant à la truite fario, de souche indigène, et la truite arc-en-ciel, originaire d'Amérique du Nord, elles sont présentes dans la plupart des lacs.
Enfin, il faut noter la présence au fond du lac Pavin, d'écrevisses indigènes à pattes blanches...

■ La forme parfaitement circulaire, pour la plupart d'entre eux, des lacs de cratère trahit leur origine volcanique. Mais tous les cratères endormis du Massif Central ne se sont pas transformés en lacs.

La raison est fort simple : les cônes de scories, représentant les volcans les plus nombreux, sont constitués de matériaux poreux et friables, incapables de retenir la moindre goutte d'eau. Pour que les condition s nécessaires à la création d'un lac de cratère soient réunies, il faut une roche basaltique en fusion remontant vers la surface de la terre qui, en chemin, rencontre une poche d'eau souterraine ou une étendue d'eau de plein air. De leur rencontre naît une explosion très violente.
 
• BRUSQUE COLÈRE

Les roches éjectées retombent et s'accumulent. en un anneau de tuf (roche solide composée de particules aussi fines que la cendre jusqu'aux blocs imposants) encerclant le cratère.
Peu à peu, au cours de l'éruption, le cratère s'élargit et devient de plus en plus profond. Ensuite, pour que l'eau puisse l'envahir, il faut que la poussée du magma cesse et que l'eau arrive d'une nappe souterraine ou d'une source par exemple.

Ce type de volcan se nomme "maar".

Souvent, les lacs sont profondément enchâssés au cœur de leur anneau de tufs dans lesquels parfois, des habitations troglodytiques furent creusées, à l'image de celles du lac d'Issarlès. Quoi qu'il en soit, le résultat de cette transformation est splendide. Il suffit de partir à la découverte des huit lacs composant  cette famille pour en être convaincu. Le Gour de Tazenat, les Lacs Pavin, Servières, Chauvet, d'En-Haut de la Godivelle, du Bouchet, du Saint-Front et d'Issarlès sont des perles bleues d'une inestimable valeur...

DE NAISSANCE DIFFÉRENTE

Au sein des montagnes et des plateaux du Massif Central, l'amateur des milieux humides peut rencontrer des lacs d'origine très variée. Hormis les lacs de cratère, on trouve des lacs d'origine glacière. Ces derniers sont nés du retrait des glaciers voici dix mille à vingt mille ans. Au fil des millénaires, la glace a creusé la croûte terrestre et, en se retirant, a découvert de vastes cuvettes que l'eau a envahies.
En général, peu profonds, ces lacs deviennent vite des tourbières. Les lacs de barrages naturels se caractérisent par une ou plusieurs coulées de lave qui barrent le cours d'un ruisseau et forment ainsi une retenue d'eau. Enfin, les lacs de barrages artificiels sont bien évidemment plus jeunes. Ils sont apparus au début du siècle quand les hommes édifièrent des barrages, pour la production d'électricité principalement.

Zoom au survol des images

Le Lac Chauvet (Picherande - Puy-de-Dôme)
Lac situé sur la commune de Picherande, dans le Massif du Mont-Dore, à une altitude de 1 176 mètres. Comme de nombreux autres lacs auvergnats, il s’agit d’un maar, c’est-à-dire qu’il s’est formé dans le cratère d’un ancien volcan. On estime que sa création remonte à 150 000 ans. Le Lac est facilement accessible. La D203 passe à quelques 500 mètres et la signalisation indique sa présence. Il suffit ensuite de suivre le chemin qui conduit tout droit au bord de l’eau. Le lac Chauvet est à 5 kilomètres environs à vol d’oiseau du lac de Montcineyre et à près de 12 kilomètres de Besse...

Le Gour de Tazenat (Charbonnières les Vieilles - Puy-de-Dôme)
Lac de cratère situé à un plus de 700 mètres d’altitude, sur la commune de Charbonnières-les-Vieilles (au nord ouest de Riom et Châtel-Guyon), à la limite nord de la Chaîne des Puys dans le département du Puy-de-Dôme. Il forme un rond quasi-parfait. Il s’étend sur un peu plus de 30 hectares avec un diamètre de 800 mètres en moyenne à la surface, et de 400 mètres au fond du cratère. Le gour est né suite à une éruption qui remonte à environ 30 000 ans. Le magma remontant à la surface par une des (nombreuses) failles de la région est entré en contact avec le ruisseau de Rochegude. La vaporisation brutale de l’eau a entraîné une réaction violente : le manteau rocheux a littéralement explosé, créant un cratère...

Le lac Pavin (Besse et Saint-Anastaise ~ Puy-de-Dôme)
Un des plus beaux lacs d’Auvergne, le plus jeune, le plus profond et le plus mystérieux mais également un site aux multiples activités. Âgé de 6900 ans, c´est le plus jeune lac de cratère de France métropolitaine. Lové au milieu des arbres, il offre un visage intrigant : cercle presque parfait (800 m de diamètre et 44 hectares de surface), plus profond lac d´Auvergne (93 m). Sa profondeur lui vaut des eaux sombres en son centre et pourtant, par temps clair en été, la limpidité turquoise du bord du lac rappelle étonnamment la mer...

Le lac de la Godivelle (La Godivelle ~ Puy-de-Dôme)
Le lac se compose de deux lacs. Le lac d’En-Haut lac de cratère (44 mètres de profondeur) d’origine volcanique situé à 1 239 mètres d’altitude. Il alimente en eau le village. Il a été formé à la suite d’une explosion volcanique (c’est un maar). D'une forme circulaire, c’est un des lacs les plus oligotrophes (milieu particulièrement pauvre en éléments nutritifs) d’Europe. Le lac d’En-Bas est un lac d’origine glaciaire situé un peu plus bas que le précédent, à une altitude de 1 200 mètres. Il forme avec le lac de Saint-Alyre une tourbière...

Le lac de Saint-Front (Saint-Front ~ Haute-Loire)
Lac d’origine volcanique (cratère de type maar datant du tertiaire) situé à 1236 m d’altitude, d’une surface d’environ 30 hectares, et d’une profondeur de 7 mètres seulement. Le lac est alimenté par des sources souterraines. La Gagne y prend sa source et creuse très rapidement des gorges sauvages. Cette rivière est un affluent droit de la Loire. Il est situé entre le Mézenc et le massif du Meygal dans le Velay sur les hauts plateaux de la Haute-Loire. L’été ce sont les randonnées et le lac qui attirent le plus les visiteurs grâce notamment aux GR40 et GR430. Il est possible de faire le tour du lac en une petite heure avec des points de vues magnifiques...

Le lac de Servières (Orcival ~ Puy-de-Dôme)
Situé sur la commune d'Orcival, à une altitude de 1 202 m, il s’est formé dans le cratère d’un ancien volcan, c’est ce que l’on appelle un maar. En remontant via les fractures du sol terrestre, le magma rencontre une nappe phréatique. La vaporisation immédiate de l'eau provoque une pression intense qui produit une forte explosion et donne une éruption phréato-magmatique. Le cratère est ensuite rempli d'eau. Le lac de Servières est moins profond (26 m) et beaucoup plus petit que le principal maar de la région, le lac Pavin...

Le lac du Bouchet (Cayres ~ Haute-Loire)
Lac circulaire d'origine volcanique situé dans le département de la Haute-Loire. Sa formation résulte d'une explosion volcanique il y a 800 000 ans au sommet du cratère d'un volcan identifié dès la fin du XVIIIème siècle par l'abbé Jean-Louis Giraud-Soulavie. Lors de l'éruption, le magma n'a jamais atteint la surface. Il a rencontré la nappe phréatique le long d'une fissure. Cette rencontre a provoqué une énorme quantité d'eau surchauffée comme dans une cocotte-minute dans des proportions plus importantes. L'eau en voulant s'échapper a rompu le couvercle de la roche volcanique. De nombreuses et violentes explosions ont littéralement projeté de nombreux morceaux de roches hors du cratère...

           27.01.2017

 

Pour votre séjour en France et partout dans le monde, Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...

 

Pour votre séjour en Auvergne,
Auvergne Centre France vous guide dans le choix de votre hébergement...

Hôtels, maisons et chambres d'hôtes, gîtes, résidences, campings.

Retour  |  Index Dossiers  |  Accueil  |  Haut de page